Duplicati – Un outil de sauvegarde pour GNU/Linux, Mac OS X et MS Windows

Assistant de configuration de Duplicati_001

Me voilà de retour après une petite pause blog et quelques soirées à glandouiller devant l’écran pour me retaper les 4 premières saisons de The Walking Dead, histoire d’être dans l’ambiance et d’entamer correctement la saison 5 (une tuerie). Ça m’a fait du bien de décrocher un peu, à tel point que je vais sans doute le plus souvent. Malgré tout j’ai quand même continué à fouiner un peu dans mes flux, pour tomber sur Duplicati, un outil assez intéressant conçu dans le but de vous permettre d’effectuer des sauvegardes fichiers/système/applications sous GNU/Linux, Windows et Mac OS X. Si ça vous tente nous allons voir vite fait à quoi ça ressemble et comment ça marche.

Au niveau des fonctions Dupliacti permet entre autres de renforcer la sécurité de vos sauvegardes à l’aide d’un mot de passe, du chiffrement AES-256 et de GNU Privacy Guard. Ce dernier permet de signer les sauvegardes afin de garantir leur authenticité. Celles-ci peuvent être exécutées et stockées en local ou à distance, grâce à la prise en charge de divers protocoles (WebDAV, FTP, SSH) et de services en ligne tels qu’Amazon S3, Google Docs, Windows Live, Rackspace, ou encore Cloufiles.

Pour les reste Duplicati possède un grand nombre de paramètres complémentaires vous permettant entre autres :

  • de planifier l’exécution de sauvegardes incrémentielles
  • de supprimer automatiquement d’anciennes sauvegardes pour économiser de l’espace disque
  • de spécifier la vitesse de sauvegarde et la priorité du processus
  • d’utiliser différents filtres afin d’exclure certains fichiers
  • d’effectuer des sauvegardes à partir de différentes sessions (comptes utilisateurs)

et tout un tas d’autres trucs vraiment intéressants…

Usage :

Comme vous avez pu le voir sur l’image d’illustration, le menu d’accueil dispose de 3 éléments.

  1. Le premier va vous permettre de configurer une nouvelle tâche de sauvegarde, dont les paramètres pourront servir à toutes les autres.
  2. Le second va vous servir à restaurer une sauvegarde déjà existante.
  3. Et le troisième peut vous servir à récupérer les paramètres de Duplicati. Ce dernier peut être très utile en cas de réinstallation.

Nous allons nous intéresser maintenant à la création d’une nouvelle tâche et à la première étape qui va consister à lui donner un nom. L’image est assez parlante et je pense qu’il n’est pas nécessaire d’en dire beaucoup plus :

Assistant de configuration de Duplicati_002

Une fois que vous avez donné un nom à votre nouvelle tâche, vous allez devoir sélectionner les éléments à sauvegarder. Vous pouvez choisir entre différents types de fichiers et cibler les répertoires de votre choix :

Assistant de configuration de Duplicati_003

Après avoir choisi les éléments à sauvegarder vous aurez accès au menu vous permettant de choisir un mot de passe et la méthode de chiffrement que vous souhaitez utiliser :

Assistant de configuration de Duplicati_004

Il y a bien entendu une confirmation.

Assistant de configuration de Duplicati_005

Choisissez ensuite l’emplacement de votre sauvegarde :

Assistant de configuration de Duplicati_006

Si vous souhaitez conserver votre sauvegarde en local, sélectionnez l’option « Basé sur des fichiers » et indiquez le répertoire contenant via l’explorateur :

Browse For Folder_007

Vous pourrez ensuite configurer une série d’options annexes et spécifier entre autres la fréquence d’exécution, les délais de suppression, les limitations de taille et de transfert, les filtres et d’autres options plus techniques via la configuration manuelle.

Assistant de configuration de Duplicati_008

Si vous paramétrez une tâche récurrente, vous aurez tout ce qu’il vous faut pour planifier ça à l’heure et au jour près.

Assistant de configuration de Duplicati_009

Une fois que tout est ok vous avez le droit à un dernier résumé et si tout vous convient il ne vous restera plus qu’à cliquer sur « Fin », en n’oubliant pas de cocher la case « Exécuter » si vous souhaitez que la sauvegarde se lance immédiatement.

Assistant de configuration de Duplicati_010

Une fois la sauvegarde effectuée vous pouvez retrouver les archives dans le répertoire indiqué :

Documents_012

et celle-ci apparaît dans la liste du programme. Vous pourrez dès lors effectuer une restauration en sélectionnant la sauvegarde dans la liste et via un simple clic droit.

Duplicati 1.3.4 - Etat_011

Conclusion :

Comme vous avez pu le constater Duplicati est une application assez complète et bien que son interface soit relativement basique, celle-ci s’avère être très puissante. Pour ne rien gâcher c’est super simple à utiliser, c’est Libre (GPL), ça tourne sur les principales distributions GNU/Linux et sur les OS proprios.

Si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur la bête il suffit de vous rendre sur le site du projet, où vous trouverez aussi ce qu’il vous faut pour l’installer.

Si vous tournez sur Arch Linux et Manjaro vous pouvez aussi passer par AUR à l’aide de la commande suivante :

yaourt -S duplicati

Amusez-vous bien.

Vus : 2271
Publié par La vache libre : 587