Aquilenet, FAI associatif Aquitain : Interview d’un des fondateurs

AquilenetJ’avais déjà évoqué l’association Aquilenet dans un billet précédent puisque c’est elle qui avait organisé il y a quelques semaines la conférence « Internet et Libertés » en présence de Jérémie Zimmermann de la Quadrature Du Net.

Si je lui consacre entièrement un billet aujourd’hui, c’est parce que depuis quelques jours, ce FAI associatif a lancé officiellement ses ouvertures de lignes ADSL. Aquilenet se présente ainsi :

Aquilenet est une association fournisseur d’accès à Internet (FAI), actuellement sur sa lancée de lignes ADSL « avec du vrai Internet » en Aquitaine depuis janvier 2011, membre fondateur de la Fédération FDN. Nous avons préféré attendre d’avoir quelques lignes en fonction avant d’ouvrir publiquement le service, il est maintenant temps pour de nouveaux adhérents de nous rejoindre, pour s’abonner ou simplement nous soutenir !

Pourquoi Aquilenet ? Parce qu’il s’agit de « vrai Internet »: un Internet sans bridage, sans filtres, sans collecte d’informations à des fins commerciales et sans contrainte à l’innovation. Il s’agit donc d’un branchement direct au réseau avec des services fournis au maximum de la bande passante possible. Une IP fixe, (un reverse DNS, une délégation DNS, etc.), une interface de gestion de son compte, un coût mensuel maîtrisé. Étant une association loi 1901, Aquilenet offre de la transparence sur les comptes et n’a pas d’objectif de rentabilité. Nous facturons donc les lignes en fonction de leur prix de revient, et chaque adhérent peut le vérifier. L’association n’utilise que des solutions libres, ce qui nous permet d’être dans une démarche de construction des services avec les adhérents. Chacun peut participer à développer l’infrastructure…

Pour en savoir un peu plus, j’ai interrogé Samuel Thibault un des fondateurs de l’association.

Bonjour Samuel, peux-tu te présenter brièvement?

Je suis enseignant-chercheur à l’Université Bordeaux 1, spécialisé en calcul parallèle haute performance. Je suis par ailleurs développeur Debian, dont je m’occupe de l’accessibilité, et je suis un des mainteneurs de GNU/Hurd. De plus, je joue de la batterie et du trombone dans divers orchestres. Enfin, je suis trésorier d’Aquilenet.

Peux-tu nous expliquer en quelques mots ce qu’est Aquilenet?

Il s’agit d’une association pour remuer le réseau Internet en Aquitaine. Elle est notamment Fournisseur d’Accès Internet: elle fournit actuellement un accès à Internet via des lignes ADSL. Elle compte également développer la structure du réseau Internet en Aquitaine: interconnexion locale et avec nos voisins à Brives, Sames, Toulouse, Lyon, … plutôt que systématiquement remonter à Paris.

Quel est l’intérêt d’un FAI associatif?

L’intérêt d’un FAI associatif est que les abonnés sont adhérents de l’association, c’est-à-dire qu’ils ont droit de regard sur la politique menée par l’association et peuvent mettre la main à la pâte: politique de non-filtrage, tarification (avec tarifs étudiants par exemple), développement de nouveaux services, etc.

Et pourquoi une implantation régionale?

Il y a plusieurs réponses. FDN est le premier Fournisseur d’Accès Internet français encore en activité. Il se trouve qu’il est associatif. Récemment, FDN a commencé à grossir de plus en plus (200 lignes ADSL à l’heure actuelle), et cela commence à poser problème: il y a typiquement une centaine de personnes qui assistent à l’AG ! Fonder des FAIs locaux, qui restent à taille humaine, permet de décharger en quelque sorte FDN. Fonder des opérateurs est par ailleurs bénéfique pour le réseau ! Lorsque l’on regarde l’implantation des LIRs en France (https://lirportal.ripe.net/maps/locator/) on note une centralisation extrême à Paris, alors que nos voisins européens voient leurs opérateurs répartis géographiquement. En France la topologie du réseau est essentiellement en étoile, or on sait bien que c’est moins robuste et efficace qu’un maillage. Fonder des opérateurs locaux est donc une manière de remailler le territoire. C’est également une manière de dynamiser le réseau localement. Au datacenter de Bordeaux-Lac par exemple, il n’y a pas d’IX, l’outil qui pourrait permettre aux PMI/PME de s’interconnecter directement en local, plutôt que remonter tous les flux à Paris juste pour redescendre aussitôt à Bordeaux, encombrant ainsi les fibres entre les deux alors qu’il suffit de mettre un câble en local. Aquilenet compte aider à la création d’un GIXE qui s’en occuperait. C’est enfin un point de rencontre local pour les férus de réseau ! Aller à Paris juste pour causer switches Ethernet, c’est onéreux. Un opérateur local peut organiser des rencontres locales pour causer, boire des bières, etc. qui sont autant d’occasions de plus facilement convaincre des gens de s’abonner à un FAI associatif.

Peux-tu nous expliquer comment tout ça fonctionne (à qui appartiennent les lignes? à quel niveau intervenez-vous? etc…)?

Aquilenet n’est pour le moment qu’une « marque blanche », c’est-à-dire qu’elle ne fait que commander des lignes à FDN pour le compte de ses adhérents, et récolter les sous :) Nous comptons par la suite nous occuper petit à petit de plus en plus des différents éléments de l’accès Internet. Par ailleurs, FDN ne possède pas sa propre infrastructure ADSL et sous-traite à Nerim, qui lui-même sous-traite à SFR (cas dégroupé) ou à France Télécom (cas non dégroupé). Actuellement, ce qui se passe lors d’une prise de ligne ADSL dégroupée est donc:

  • un adhérent soumet sa demande de souscription à Aquilenet.
  • Aquilenet commande la ligne auprès de FDN, qui la commande auprès de Nerim, qui la commande auprès de SFR, qui la commande auprès de France Télécom.
  • SFR remonte la collecte ADSL à Paris et la livre à Nerim, qui la livre à FDN.
  • FDN réceptionne la collecte, et redistribue vers Internet via l’opérateur alternatif Gitoyen.
  • SFR facture à Nerim, qui facture à FDN. Gitoyen facture à FDN. FDN facture à Aquilenet, qui facture à l’adhérent.

Cela parait bien long comme chemin, il est vrai qu’ajouter des intérmédiaires pourrait nuire. Il se trouve que la construction de ligne ne prend tout de même typiquement que quelques jours. Les intermédiaires prennent bien sûr leurs marges, mais de toutes façons pour l’ADSL il n’y a guère le choix: ni France Télécom ni free ne sont ouverts à fournir le service, SFR n’accepte plus de traiter directement avec FDN, et malgré sa bonne volonté, Nerim n’est pas forcément encline à établir des contrats avec de nombreux FAIs locaux. Poser soi-même des DSLAMs nécessite enfin un investissement bien trop important pour une association. Aquilenet n’a donc qu’un rôle purement administratif pour l’ADSL, et sous-traite toute la technique à FDN. Une autre possibilité aurait été de n’acheter que la collecte à FDN: le scénario aurait été le même, sauf que plutôt que redistribuer vers Internet, FDN aurait livré la collecte à Aquilenet, qui devrait alors se débrouiller pour redistribuer vers Internet. Le hic, c’est que la livraison ADSL a à priori de toutes façons lieu à Paris, cela nous a donc semblé inutile de dépenser du temps pour finalement rester dans un scénario centralisé à Paris, nous préférons le dépenser sur des projets plus locaux.

Où intervient le libre?

Tout le chemin entre le modem de l’abonné et FDN appartient tantôt à France Télécom, SFR, Nerim, donc dépend d’eux a priori. Mais ceux-ci n’ont pas à regarder ce qui y passe, le contrat ne stipule que la fourniture d’un câble virtuel entre l’abonné et FDN, qui est alors utilisé librement pour faire passer n’importe quoi, notamment de l’IPv4 et de l’IPv6 sous toutes leurs formes, sans aucune contrainte, que ce soit en termes de différenciation de débits, de fermetures de ports, de possibilités de routages, etc.: c’est vraiment juste un câble passif, avec lequel on fait ce que l’on veut entre l’abonné et FDN. Si ces opérateurs le voulaient vraiment (mais ils n’auraient pas suffisamment d’intérêt commercial à cela), ils pourraient dépenser du matériel et du temps pour ajouter un DPI ; on pourrait alors au pire utiliser une option de chiffrement de PPP. À l’inverse, les fournisseurs d’accès commerciaux ont tendance à fermer certains ports, refuser de fournir aux abonnés différentes IP (statiques), une délégation rDNS, voire différencier les flux: ralentir volontairement le débit disponible depuis certains sites jugés concurrents.

La « neutralité du réseau » que vous proposez suppose donc que vous êtes à l’abri du flicage (HADOPI) et du filtrage (LOPPSI)?

On ne peut pas être à l’abri des lois: si une loi (et surtout, les décrets correspondant) impose un flicage ou un filtrage, on n’a guère d’autre choix que de l’appliquer, sinon c’est du pénal. Il peut par contre arriver que l’on traîne à le faire, et apporter une justification de difficulté technique (qui est réelle !), ou simplement montrer une volonté relative d’obtempérer. On a vu Free fournir des listings sous forme papier ;)

Comment se traduit cette neutralité chez Aquilenet?

Pour l’instant, puisque Aquilenet n’effectue pas elle-même sa collecte et redistribution, c’est surtout du côté de FDN qu’elle se traduit, Aquilenet ne fait que retransmettre le service de FDN, qui correspond bien à son éthique: tout est ouvert et indifférencié, tout simplement. Si les décrets passent, FDN devra commencer à essayer de mettre en place flicage et filtrage (FDN a pour principe de respecter la loi). Aquilenet devra alors se poser la question.

Pourquoi adhérer à l’association?

Pour nous soutenir ! Financièrement bien sûr, mais aussi Aquilenet commence à toquer à la porte des collectivités locales, et a bien plus de poids lorsqu’elle a des adhérents derrière.

Enfin, quand est-ce que les premières lignes ADSL pourront être ouvertes et quel sera le prix mensuel de l’abonnement?

Dès maintenant ! Le prix mensuel est aligné sur celui de FDN, 28€/mois en dégroupé partiel SFR, 41€/mois en non-dégroupé SFR, auquel s’ajoute le coût de la ligne France Télécom. Des tarifs réduits (27€/36€) sont proposés pour les étudiants, RMIstes, chômeurs, etc.

 

Merci à Samuel pour le temps qu’il a consacré à cette interview. Vous trouverez davantage d’informations sur http://www.aquilenet.fr. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter ou à laisser un commentaire sur ce blog. Je ferai suivre la question à Samuel et tâcherai d’y répondre rapidement.

Share on Twitter
Vus : 1917
Publié par One More Blog : 26