messageries e-mail, webmails & courriels : lequel choisir ?

Cela fait bien longtemps que je n’ai pas fait de mise à jour concernant le domaine des fournisseurs de services email. Tout avait commencé par ce billet en juin 2013. L’actualité est passée par là et certaines choses ont changé : lançons nous dans de nouveaux commentaires.

Voici un tableau récapitulatif de messageries web discutées : http://www.framacalc.org/5dyfo3k7ko

Vous pourrez récupérer ce tableau ici au format .odt : Spirale Digitale – Messageries email – avril 2014

La messagerie web est un outil basique, utilisé par tous pour échanger ou communiquer. On peut constater que ce service a peu évolué depuis sa démocratisation ces 20 dernières années : il s’agit toujours d’envoyer des messages d’un point A à un point B via un serveur. Ce serveur étant mis à disposition par un tiers (une entreprise, une association…) ou mis en place par vous même.

Je vais me concentrer sur la première situation : la seconde, l’auto-hébergement, n’étant pas à la portée immédiate du grand public.

quoi de neuf ces derniers mois dans le monde de la messagerie email ?

On peut commencer par les mauvaises nouvelles : Opera Mail est mort. Le 3 mars 2014, la décision a été prise de fermer les services annexes du navigateur Opera : exit donc la messagerie, les forums et les blogs.

En réaction à cette fermeture, un des créateurs d’Opera, Jon von Tetzchner, a lancé Vivaldi.net. Vivaldi se calque sur le fonctionnement de la communauté Opera avec l’ouverture de forums, d’un service de messagerie email et de blogs. Le tout est gratuit et respectueux des données des utilisateurs (voir le billet précédent sur le sujet).  Il faudra tout de même être attentif à l’évolution du modèle économique que choisira Vivaldi : payant, publicité, publicité ciblée, dons…

On peut noter le lancement du fournisseur email StartMail en phase beta par la maison mère du moteur de recherches Ixquick dont la confidentialité est le cheval de bataille.

Il reste encore à voir évoluer les projets Darkmail, Mailpile ou Caliop.

les menaces qui pèsent sur votre messagerie électronique

Certains services emails piochent allègrement dans vos emails sans aucun restriction. C’est « open bar ». C’est le modèle Gmail, Yahoo ou Hotmail par exemple. Les conditions d’utilisations autorisent tout et n’importe quoi : les emails peuvent être parcourus à la recherche de mots clés pour faire de l’argent avec le profilage statistiques, pour proposer de la publicité personnalisée selon le contenu de vos emails, pour parcourir les pièces jointes stockées en ligne et traquer le contenu (chasser le porno ou les fichiers vidéos déclarés illégaux)  ou s’approprier les pièces jointes stockés en ligne, pour collaborer avec les forces gouvernementales en laissant un accès dérobé volontairement…

Comme vous avez coché la case des conditions d’utilisation en vous inscrivant, vous avez légalement autorisé une entreprise commerciale à fouiller votre vie privée.

comment choisir un bon fournisseur de webmail ?

Selon moi, un service de qualité doit répondre à plusieurs critères.

  • le respect des utilisateurs : le service ne doit pas s’intéresser au contenu des emails que j’échange.
  • la pérennité : sa fiabilité dans le temps.
  • la technique : que le service fonctionne.

et le scandale PRISM révélé par Edward Snowden dans tout ça ?

Le scandale des écoutes numériques dirigées par la NSA est venu compliqué les choses. On peut résumer la situation ainsi : un pays majeur a donc décidé d’espionner les conversations sur internet en fouillant les serveurs des sociétés informatiques de son pays.

Certaines sociétés ont été victimes de cette politique d’espionnage comme Lavabit, ceux qui ont collaboré vont très bien, merci pour elles : Google, Microsoft, Apple, Yahoo pour la partie messageries électroniques.

Mais la NSA n’est pas la seule à donner dans l’espionnage : on peut parler de la DCRI française ou du GCHQ britannique et j’imagine que d’autres pays l’ont fait également.

Contre cet espionnage institutionnalisé, il y a peu de choses à faire : il faut commencer par chiffrer ses communications pour les rendre illisibles. C’est une solution qui nécessite de plonger un peu les mains dans le cambouis mais tel n’est pas mon propos dans ce billet.

faire le tri, rien de plus simple !

Grâce au tableau ci-dessus, on peut :

1) dégager les services qui lisent nos emails et se font de l’argent avec notre vie privée. De mon point de vue, c’est le critère majeur à éviter

  • Gmail
  • GoDaddy
  • Hushmail
  • Mail.com
  • Yahoo
  • Yandex Mail

2) dégager les services basés sur  le territoire américain : en pleine paranoïa avec le Patriot Act et le scandale PRISM, le gouvernement américain peut à tout moment fouiller les serveurs informatiques présents. J’ajoute le Royaume-uni qui marche main dans la main avec la NSA. Je ne dis pas que c’est mieux chez nous mais cela me semble différent (voir l’affaire Orange/DGSE). Je me trompe peut être, ce n’est qu’un ressenti.

  • Outlook
  • Pobox
  • Mail.be : leur service est intégralement hébergé au Royaume-Uni
  • Shortmail.me
  • Zoho
  • Riseup :  j’ai quelques scrupules à l’enlever parce qu’il s’agit d’un collectif qui défend la liberté d’expression, promeut une société libre et qui veut lutter contre le capitalisme. J’imagine la difficulté pour eux d’exister au milieu de la NSA… Il faut souligner le risque.

3) dégager les services qui ne semblent pas pérennes, techniquement trop limités ou complètement fourre-tout.

  • Eclipso : bloque Adblock et service fourre tout
  • Email.biz : interface peu agréable
  • Inbox.lv : de la publicité de partout, service affreux et l’adresse IP est révélée
  • India.com : interface peu agréable, lent
  • Inmano : l’adresse IP est révélée
  • Mail.ld : interface peu agréable
  • Mail.lv : l’adresse IP est révélée
  • Rambler.ru : en russe uniquement

4) et voici le lot de gagnants avec quelques bémols pour certains

  • Autistici.org : services web gratuits pour les activistes politiques
  • Fastmail.fm : à partir de 5 € / an. Bémol : certains serveurs sont basés aux USA
  • Gandi.net : nom de domaine à partir de 10-15 € / an
  • GMX.de ou .com ou .fr : certains serveurs sont basés aux USA
  • Legtux.org : inscription fermée en ce moment.
  • Mailoo.org : gratuit et associatif.
  • MyKolab.com : à partir de 45 € / an, MyKolab a clairement une politique de transparence et la volonté de protection de la vie privée de ses utilisateurs.
  • NeoMailBox.com : à partir de 36 € / an, politique identique à MyKolab.
  • Netcourrier : publicité dans le webmail, offre premium à partir de 12 € / an
  • Netim Spamora : à partir de 29 € / an
  • OpenMailBox : utilise des logiciels libres à 100% et dons bienvenus
  • OVH.com : nom de domaine  à partir de 10-15 € / an
  • Posteo.de : à partir de 12 € / an et en allemand uniquement.
  • Runbox : à partir de 14 €  / an
  • Startmail.com : service mail crée par la filiale d’Ixquick, service en phase beta et sur invitation seulement.
  • Toile-Libre : association qui propose des services d’hébergement à prix libre
  • Vivaldi.net : permet de créer un blog et des galeries photos.
  • Web4all : nom de domaine à partir de 12 € / an. Hébergeur associatif

conclusion

A ceux qui se plaignent du manque de diversité, vous pourrez toujours leur soumettre toutes les alternatives ci-dessus : il y a de quoi faire avec 18 messageries possibles dont 6 gratuites !

Histoire de la ramener encore un peu, je vous donne mes préférences, toutes à égalité :

  • Openmailbox, j’adore le travail de Pierre Barre et son service est excellent. De plus, il vient d’offrir un espace de stockage de 1 Go par compte. Soutenez le par des dons si vous l’utilisez !
  • Web4all : une association française qui se démène et offre un service email excellent avec Zimbra pour un prix ridiculement bas (12 € par an !), c’est ma solution actuelle.
  • Gandi : un nom de domaine pas cher et vous voilà avec un service email classique et efficace.
  • Fastmail : j’adore leur interface web, très pratique, très jolie et le coût de 15 € pour 1 Go est très correct.
  • Vivaldi : nouveau service gratuit et serveurs en Islande. Je vais le suivre de près

Je vous présente les recommendation d’Ypnose qui a participé à ce billet :

  • MyKolab.com : une transparence à toute épreuve, des ToS / Conditions Générales d’Utilisation d’enfer, très claires. Un service au taquet. Tu sais ce pour quoi tu payes.
  • Mailoo.org : vraiment pas mal aussi. Une bonne initiative francophone (avec TLS en plus).
  • Autistici.org : est vraiment pas mal même si c’est une email secondaire. Je n’ai pas à m’en plaindre, surtout qu’ils proposent d’autres services supplémentaires.
  • Mon propre service : mis en place cette année? :)

_ Damien

Remerciements :
- Ypnose pour la relecture et les indications supplémentaires
- David pour les conseils de traduction

_ Damien

Vus : 24649
Publié par Damien : 28