Votre service est-il en ligne ou hors ligne ? Le savoir sans délai avec Monit.

La grande frousse pour de nombreux administrateurs (enfin j'imagine), c'est la panne d'un système critique (généralement un samedi matin) qui passe inaperçue... Je vais vous présenter ici le petit utilitaire 'monit' qui, tout simplement, vous permettra de recevoir des notifications en cas de panne d'un de vos services. Et d'effectuer un ensemble de réactions ! C'est très certainement l'allié indispensable aux côtés de Munin que je présentais dernièrement !

Monit (à ne pas confondre avec M/Monit qui est son grand-frère non libre) est un ingénieux petit logiciel auquel on donne des missions de surveillance et des actions à effectuer lorsque certains comportements sont constatés. Je ne résiste pas à la tentation de recopier ici la bannière trouvée sur le site de monit : Monit, barking at daemons!

Un cas typique d'utilisation est le suivant : vous avez un processus P qui doit tourner sur votre machine mais que vous craignez voir s'arrêter... Vous pouvez demander à monit de vérifier toutes les X minutes que ce processus tourne toujours et le redémarrer si monit le trouve éteint. Dans ce cas, vous exécuterez monit sur le serveur qui propulse le processus à surveiller.

Autre scénario : votre serveur HTTP tourne sur l'adresse 2000:aaaa:bbbb:: et le port 80 et vous voulez vous assurer qu'il est toujours joignable. Monit peut se connecter à cette IP (ping) et dialoguer avec le service (voire même effectuer des requêtes HTTP complètes et évaluer la réponse) pour déterminer s'il est vivant. Et cela peut également fonctionner pour surveiller un FTP, un IMAP, un serveur OpenVPN... Dans ce cas, on hébergera monit sur le serveur local ou bien à distance si l'on souhaite également détecter une perte de connectivité (attention toutefois au cas de la coupure du serveur chargé de la surveillance !).

Et Monit permet bien plus encore : vérifier la présence d'un fichier, vérifier les droits sur un dossier, vérifier que la charge CPU ou la mémoire vive n'ont pas éteint des niveaux trop élevés et agir si nécessaire... Monit voit et agit !

L'installation de monit s'effectue (sous Debian) par un classique :

aptitude install monit

Pour le paramétrage, on parcourra d'abord /etc/monit/monitrc :

# Vérifier l'état des services toutes les 2 minutes
set daemon 120
# Raconter le quotidien dans un fichier
set logfile /var/log/monit.log
# Communiquer avec l'ami SMTP pour envoyer des courriels d'alerte
set mailserver monsmtp.domain.tld username "Moi" password "MonMDP" using tlsv1
# Choisir l'expéditeur de son choix quand Monit nous parle
set mail-format { from: monit@monserveur.domain.tld }
# Choisir à qui les alertes sont envoyées
set alert pa@mail.bandinelli.net
# Inclure les éléments de configuration compris dans /etc/monit/conf.d/
include /etc/monit/conf.d/*

On pourra s'occuper du ménage concernant le fichier de log (/var/log/monit.log) à l'aide de logrotate comme expliqué ici (section 'envie de rotation?').

Entrons alors dans le vif du paramétrage...

check host monsite.domain.tld with address a.b.c.d
 if failed icmp type echo count 3 with timeout 3 seconds then alert
 if failed port 80 protocol http with timeout 15 seconds then alert
 if failed port 1194 type udp with timeout 15 seconds then alert

La routine ci-dessous ne fait qu'envoyer des alertes : (i) si le serveur ne répond plus au ping, (ii) si un serveur web ne répond plus sur le port 80 et (iii) si un service ne répond pas en UDP sur le port 1194 (OpenVPN par exemple). Monit exécute chaque test les uns après les autres. Lorsqu'un test échoue au sein d'un groupe alors les tests suivants ne sont pas effectués. Monit envoie automatiquement un message lorsque le service est perdu et prévient également (c'est bien aimable de sa part) quand le service est rétabli.

Plus ardu :

check process apache with pidfile /usr/local/apache/logs/httpd.pid
  start program = "/etc/init.d/httpd start" with timeout 60 seconds
  stop program  = "/etc/init.d/httpd stop"
  if cpu > 60% for 2 cycles then alert
  if cpu > 80% for 5 cycles then restart
  if totalmem > 200.0 MB for 5 cycles then restart
  if children > 250 then restart
  if loadavg(5min) greater than 10 for 8 cycles then stop
  if failed host www.tildeslash.com port 80 protocol http
      and request "/somefile.html"
      then restart
  if failed port 443 type tcpssl protocol http
     with timeout 15 seconds
     then restart
  if 3 restarts within 5 cycles then timeout
  depends on apache_bin
  group server

Le script ci-dessous adopte le comportement suivant :

  • une alerte est émise sur la charge CPU est supérieure à 60% au cours de 2 vérifications successives
  • le serveur Apache est redémarré si la charge CPU est supérieure à 80% au cours de 5 vérifications successives
  • le serveur Apache est redémarré si la mémoire consommée est supérieure à 200 MB au cours de 5 vérifications successives
  • le serveur Apache est redémarré si plus de 250 processus fils sont détectés
  • le serveur Apache est stoppé (pas redémarré) si la charge est supérieure à 10 pendant 8 vérifications
  • le serveur Apache est redémarré si l'hôte www.tildeslash.com ou l'appel du fichier somefile.html échouent
  • le serveur Apache est redémarré si l'accès en HTTPS n'est pas disponible
  • et enfin si 3 redémarrages sont constatés en 5 cycles alors on passe à une alerte de niveau supérieur (timeout)

Je ne couvre ici qu'une faible part des possibles et je vous invite à explorer ! Un superbe outil à mettre dans toutes les mains !

Vus : 2446
Publié par Pierre-Alain Bandinelli : 117