Linux Live USB Creator – Créez un Live-USB « persistant » de votre distribution GNU/Linux préférée depuis Windows

Lili-logo

Salut l’étable ! Vous connaissez probablement la méthode d’installation et de test des distributions en Live-USB, remplaçante du Live-CD, ayant rendu toute gravure inutile depuis plusieurs années. Mais saviez-vous qu’on peut l’utiliser pour créer des systèmes « persistants » ? Autrement dit, une session live qui enregistrerait vos fichiers et préférences, constituant ainsi une substitution à votre disque dur.

Je vous présente cette fonctionnalité car m’étant lancé pendant les vacances dans le recyclage de matériel informatique, je me suis retrouvé avec un ordinateur sans disque dur. Pour pouvoir le tester quoi de mieux que de créer une clé USB bootable, qui remplacerait intégralement tout disque dur ?!! J’ai déjà eu recours à cette technique auparavant, pour dépanner deux amis ayant endommagé leur disque dur mais voulant tout de même utiliser leur ordinateur en attendant les composants de remplacement.

Le principe est simple :

Au lieu de créer une simple session Live-USB pour installer votre distrib préférée, vous ajoutez un espace dit de persistance, qui va mémoriser toutes les modifications faites sur le système et les fichiers créés. Cela vous permet d’avoir une session de secours que vous pouvez utiliser sur un ordinateur sans disque dur, ou sur différents postes de travail si vous voulez par exemple lancer Gimp sur les PC du boulot…

En grand nostalgique de Gnome 2 j’en profite pour tester la dernière version de Linux Mint sous MATE, pour changer de mon Elementary OS, le tout avec Linux Live USB Creator ou LiLi pour les intimes, uniquement disponible sous MS Windows. Il s’agit d’un logiciel très complet qui offre de nombreuses fonctionnalités aux débutants, comme la création assistée, le téléchargement des derniers ISO de votre distrib, la vérification des Checksum et surtout, la création automatisée d’un espace de persistance.

Pour créer une clé USB persistante commencez par sélectionner votre média dans la liste (étape 1). Puis votre distribution par image ISO, ou dans une liste afin que le logiciel puisse télécharger la dernière version (étape 2). Si la distribution choisie est compatible ce qui est souvent le cas pour les Ubuntu-like (pour les autres voir la liste de compatibilité), vous aurez alors accès au mode persistant (étape 3), où vous devrez sélectionner l’espace alloué à la persistance.

NB : Celle-ci est par contre limitée à 4 Go, ce qui est dû à FAT32 (voir en bas le tutoriel pour l’étendre).

Personnellement je me sers de l’espace restant pour stocker des fichiers divers comme sur une clé USB normale, car je préfère masquer l’espace de persistance sur la clé. C’est toujours sympa d’avoir un peu de musique ou quelques films à regarder ;)

Lili USB

Pour l’étape 4, je vous recommande les mêmes options que moi, à savoir cacher les fichiers sur la clé et la formater en FAT32. La dernière option permet de lancer le Live-USB sur Windows depuis une version portable de VirtualBox, mais cette méthode doit être encore expérimentale vu qu’elle m’a déjà corrompu la clé à deux reprises. À moins d’avoir réellement besoin de lancer votre Linux depuis Windows, ne cochez pas cette case.

Quand tout est prêt cliquez sur l’éclair pour lancer l’étape 5, l’installation proprement dite. Elle peut prendre plusieurs dizaines de minutes selon la taille de l’ISO et les performances de la clé, donc surtout ne touchez à rien.

Une fois la clé finalisée vous pourrez booter dessus et sélectionner parmi trois options : mode Live, mode Persistant ou Installation directe. Votre clé est ainsi multitâche, vous permettant d’installer votre distrib préférée en dur, de faire une démo du Live-USB chez un ami curieux, ou d’accéder à votre session persistante sur un ordinateur public.

lili-boot

Depuis Linux :

Cette méthode n’est évidemment destinée qu’à ceux qui ont accès à un ordinateur sous Windows pour créer leur clé, mais je me suis dit que les Linuxiens auraient plus envie de bidouiller. Voici donc quelques tutoriels plus techniques, qui vont vous permettre de créer votre clé USB persistante depuis un système GNU/Linux :

Un petit laïus sur la sécurité pour finir :

Sauvegardez toujours les données sensibles présentes sur vos clés persistantes. Ma clé s’est plusieurs fois corrompue à cause d’un usage trop fréquent ou de débranchages sauvages et j’ai dû réinstaller l’espace de persistance à plusieurs reprises, perdant au passage toutes mes données.

La meilleure solution est peut-être d’utiliser des services Cloud pour le backup du dossier /home par exemple. Dans tous les cas, éjectez toujours la clé avant de la débrancher pour éviter de la corrompre.

Amusez-vous bien.

Logo sous Copyright © 2013 – Thibaut Lauzière – linuxliveusb.com

flattr this!

Vus : 15807
Publié par La vache libre : 587