Ubuntu 12.04 : les nouveautés

C’est demain que la nouvelle mouture de la désormais célèbre distribution Ubuntu est mise en ligne. Cette version , la 12.04,  Precise Pangolin de son petit nom,  est tout particulièrement attendue puisqu’il s’agit de la nouvelle LTS d’Ubuntu, ce qui signifie qu’elle sera maintenue pendant 5ans. Mais quoi de neuf avec cette version?

Support LTS de 5 ans

Jusqu’alors les versions LTS (Long Term Service) d’Ubuntu offraient un support de 3 ans (et 5ans pour les serveurs). A partir de cette version 12.04, les LTS bénéficieront d’un support (mises à jour et compatibilité assurée des logiciels des dépôts officiels) de 5 ans pour tous. Cette nouvelle mouture sera donc supportée par Canonical jusqu’en avril 2017. C’est une bonne nouvelle pour les déploiement de cette distribution GNU/Linux dans les entreprises, collectivités, etc. (lesquels sont légitimement exigeantes en terme de pérennité de son installation informatique).

 

Unity : correction des bugs et amélioration

Unity, l’interface par défaut proposée par Canonical, fait pour la première fois son entrée dans une LTS. Pour l’occasion, Canonical a veillé à améliorer son interface et corriger divers bugs de fonctionnement. La société introduit aussi quelques nouveautés dont :

  • Ajout de la quicklist nautilus au dash d’Unity

  • paramétrage de Unity via le menu Apparance

  • Intégration du menu unique HUD. Ce menu propose – en plus des dash et menu classiques – de gérer ses menus, applications, options via un menu unique fonctionnant comme un moteur de recherche. Celui-ci tente d’améliorer la productivité mais aussi d’affranchir les utilisateurs des notions de formations à l’usage des applications puisque le moteur de recherche va permette de trouver ce que l’on cherche par mots clés.

En terme de visuel, on peut aussi souligner un écran d’accueil dont le visuel change selon l’utilisateur choisit. Ubuntu 12.04 LTS continuera également d’utiliser GNOME 3.2, et certains logiciels seront rétro-portés depuis GNOME 3.4.

Amélioration de Ubuntu One

Ubuntu One, service de Cloud gratuit de Canonical, connaît lui aussi son lot de nouveautés :

  • Un panneau de contrôle pour installer/gérer ses synchro via une interface

  • Support des serveurs proxy (là encore les ambition de Canonical en entreprise sont perceptibles)
  • Intégration native de Ubuntu One music store dans Rhythmbox
  • Suppression de Ubuntu One Contact

Nouveautés applicatives

En termes d’applications intégrées par défaut, Ubuntu continue sa valse des lecteurs audio. Après, Rhythmbox, puis Banshee, le logiciel de musique par défaut de Ubuntu 12.04 Precise Pangolin sera … Rhythmbox (en version 2.96)! Ce retour s »accompagne d’une intégration native de Ubuntu One Music au player.

 

A sa sortie Ubuntu 12.04 proposera notamment Firefox 11, Thunderbird 11.0.1 et LibreOffice 3.5.1. Tomboy et Gbrainy ont eux été retirés de l’installation par défaut.

Une flopée de version et un plus grand support ARM

Ubuntu, c’est surtout une grande famille de variante avec Lubuntu, Kubuntu, Xbuntu, MythBuntu, etc. Chaque version apportant son gestionnaire de fenêtre différent et ses spéficités. Mais Ubuntu 12.04 ce sera aussi un meilleur support des plateformes ARM, ce qui place la distribution en concurrence directe avec Windows 8 et lui offre des perspectives d’avenir plus qu’intéressantes sur les tablettes, nettop et TVbox.

Ubuntu 12.04 Precise Pangolin repose sur le noyau Linux 3.2. Un effort particuliers de support matériel et d’optimisation de consommations de batterie a été réalisé. Cette version apporte aussi le support de la technologie ClickPad qui permet une gestion multitouch de certains touchpad (notamment synaptics et Apple Magic Trackpads). Quant à la version serveur, elle réunit la version 64 bits au sein du noyau generic pour garantir le support long terme et améliore sa gestion d’OpenStack (la solution de Cloud soutenue par Canonical).

Un peu plus loin avec Ubuntu 12.04

Si vous désirez finaliser aux petits oignons votre installation de Ubuntu 12.04, je vous conseille fortement de vous tourner vers le script de post-installation que nous a concocté Nicolargo. Celui-ci propose, je cite, d’« automatiser les tâches suivantes:

  • ajouter les dépôts de logiciels
  • installer les logiciels que vous jugez indispensables
  • supprimer les logiciels inutiles
  • télécharger et installer des thèmes pour votre interface graphique
  • configurer vos applications (BASH, prompt, Vim…)
  • faire toutes les actions en ligne de commande qui vous passe par la tête ! »

Pour installer et utiliser ce script python, il vous faudra taper ces commandes :

wget https://raw.github.com/nicolargo/ubuntupostinstall/master/ubuntu-12.04-postinstall.py
chmod a+x ubuntu-12.04-postinstall.py
sudo ./ubuntu-12.04-postinstall.py

Si, comme moi, vous n’accrochez pas avec Unity et craquez pour  Cinnamon, vous pourrez l’installer sur votre Ubuntu avec les commandes :

sudo add-apt-repository ppa:gwendal-lebihan-dev/cinnamon-stable
sudo apt-get update
sudo apt-get install cinnamon

Si Cinnamon ne vous a pas non plus convaincu et que vous restez fan de Gnome 2, Clapico vous explique ici comment revenir à Gnome classique :

sudo apt-get install gnome-session-fallback

Le choix du gestionnaire de fenêtre par défaut voulu se fait ensuite lors du login de l’utilisateur.

 

Quelques liens utiles :

Pour plus d’informations au sujet de cette nouvelle moutures de Ubuntu, vous pouvez aussi consulter ces quelques liens :

Vus : 1642
Publié par Geek de France : 198