Aujourd'hui Cyrille t'apprend le libre : vulgarisation

On pourrait écrire des pavés sur le logiciel libre, sur le libre en général car le libre ne s'arrête pas qu'au logiciel mais va plus loin, la musique, la bédé, le dessin, même la bière. Mes camarades intégristes m'excuseront une fois de plus pour mes approximations, mais aujourd'hui il y a urgence, j'enfile donc mon costume de super Cyrille le libriste vulgarisateur pour faire passer un message simple.

C'est quoi un logiciel libre ?

Dans la grande vulgarisation on pourrait dire que le logiciel libre, c'est le logiciel que tu ne payes pas, que tu peux modifier et qui ne te veut pas de mal. Quelques exemples :

  • Photoshop n'est pas un logiciel libre, tu le payes 1000 €
  • Facebook n'est pas un logiciel libre car si tu ne le payes pas tu ne peux pas le modifier et il te veut du mal puisqu'il récupère tout un tas de données personnelles sur toi.
  • Libreoffice est une suite bureautique libre, elle est gratuite, elle peut être modifiée et elle ne te veut pas du mal.

Mais dis moi Super Vulgarisateur, pourquoi on peut modifier un logiciel libre et que les autres on peut pas ?

Le code source des programmes comme Photoshop n'est pas disponible car il est secret, c'est un peu comme la formule du Coca Cola, si quelqu'un trouvait le mystère on en ferait plein de copies, alors il serait difficile de gagner de l'argent dessus. Le logiciel libre ouvre son code comme il t'ouvre son cœur, pour que tu puisses regarder à l'intérieur et le rendre meilleur (citation de Toutamour des bisounours). Grâce à cette possibilité, le logiciel ne meurt jamais et quand un gentil développeur est trop fatigué pour continuer son projet, d'autres prennent la relève pour que le logiciel libre continue. Mieux encore, comme on peut lire dedans, plein de personnes peuvent contribuer et apporter leur aide.

Mais pourquoi les gens font des logiciels libres alors qu'ils ne gagnent pas d'argent, qu'ils ne peuvent pas m'espionner ?

Les gens font des logiciels libres car une autre informatique existe. Une informatique communautaire, solidaire, et accessible à tout le monde. Si aujourd'hui le logiciel libre n'existait pas, nous ne pourrions pas écrire une lettre (de qualité et informatisée, aucun commentaire avec Wordpad ne sera toléré), faire un rapport de stage, faire des calculs sans devoir passer à la caisse ou donner nos données personnelles pour être de meilleures cibles en tant que consommateur. Si le libre n'existait la culture serait parfois inaccessible et payante, le libre permet de réduire les inégalités entre ceux qui ont les moyens et ceux qui ne les ont pas. Les gens font du libre aujourd'hui comme des gens donnent de leur temps dans les associations caritatives, donner de son temps pour le libre c'est contribuer à l'ouverture des esprits de la planète quelle que soit leur origine sociale.

Alors tout est parfait dans le monde du libre ?

Non tout n'est pas parfait dans le monde du libre qui rencontre des difficultés bien connues :

  • découragement, car même si on sait que c'est pour la bonne cause, travailler sans aucun retour n'est pas toujours simple surtout quand les gens pourraient faire la même chose de façon rémunérée.
  • difficultés dans le travail collaboratif, car comme tout projet de groupes il peut y avoir des dissensions entre les intervenants
  • un message pas toujours clair entre d'une part des gens très qualifiés et très compétents dans leur domaine mais mauvais communicants, d'autre part des gens qui ne réalisent pas toujours les enjeux d'une informatique libérée.
  • une communauté trop répandue qui parfois fait la même chose que le voisin, des soucis de centralisation.

Maintenant que nous savons ce qu'est un logiciel libre, notre prochain épisode sera consacré à l'encyclopédie Wikipedia.

Pour aller plus loin sur la compréhension du logiciel libre :

Vus : 2164
Publié par Cyrille BORNE : 82