MITx ou les premiers pas de la vraie révolution éducative en ligne ?

Attention, petite révolution éducative potentielle en orbite !

Quoi ? Tout ça pour de simples « cours en ligne » alors que ça fait dix ans qu’on en parle et qu’on en fait !

Oui, mais d’abord il s’agit du prestigieux MIT de Boston[1]. Ensuite ils semblent avoir été conçus pour être capable d’être suivis et administrés totalement en ligne grâce à une efficiente plateforme. Et enfin ils s’inscrivent d’ores et déjà dans le Libre Accès (en prévoyant de rendre au plus vite les ressources libres]).

Je vous laisse imaginer les futurs impacts possibles à l’échelle mondial…

David Wiley - CC by

Le MIT lance ses premier cours gratuits en ligne « totalement automatisés »

MIT launches free online ‘fully automated’ course

Sean Coughlan - 13 février 2012 - BBC
(Traduction Framalang : Lamessen, OranginaRouge)

L’institut de Technologie du Massachussetts (MIT), l’une des universités parmi les mieux classées au monde, a annoncé ses premiers cours gratuits qui peuvent êtres suivis et évalués entièrement en ligne.

Un cours d’électronique, qui commencera en mars, sera le premier test de ce projet en ligne, connu sous le nom de MITx.

Ce cours interactif est conçu pour être totalement automatisé, et les étudiants qui réussissent recevront un diplôme.

L’université américaine dit qu’elle veut que MITx « brise les barrières de l’éducation ».

Ce schéma novateur représente une avancée significative dans l’utilisation des technologies pour permettre l’accès à l’enseignement supérieur.

Université automatisée

Il y a déjà des formations en ligne, mais la proposition du MIT est originale car elle invite les étudiants du monde entier, sans conditions d’admission ni frais, à étudier pour obtenir un des diplômes du MIT.

Le MIT, comme de nombreuses autres grandes universités, rend ses supports de cours disponibles en ligne, mais le modèle MITx va encore plus loin en créant un cours agréé spécifiquement pour les étudiants en ligne.

Les supports de cours et les diplômes sont disponibles en ligne.

Avant Noël, l’université basée à Boston a annoncé son intention de créer MITx. Lundi, elle a exposé la façon dont cela serait mis en place, avec la création du cours 6.001x : Circuits et Electronique, basé sur le cours existant de l’université du même nom. Ce n’est pas une « version édulcorée » ou « allégée » du cours de l’université, explique le porte-parole de l’université.

La principale différence est que la version MITx a été conçue pour les étudiants en ligne, avec un laboratoire virtuel, des manuels numériques, des discussions en ligne et des vidéos qui sont l’équivalent de cours. Il est prévu de prendre 10 heures par semaines, et ce jusqu’en juin.

Anant Agarwal, le directeur du laboratoire informatique et intelligence artificielle du MIT, qui sera l’un des enseignants de ce cours, explique qu’il a été « conçu pour tenter de le maintenir l’engagement et la motivation ».

« Il y a des exercices interactifs pour voir si on a compris » dit le professeur Agarwal. Bien qu’il n’y ait pas formellement de conditions d’entrée, il précise que les étudiants devront avoir des bases en mathématiques et en sciences.

« Code d’honneur »

Dans ce stage expérimental, l’évaluation en ligne dépendra d’un « code d’honneur », dans lequel les étudiants s’engagent à suivre honnêtement le cours. Mais dans le futur, l’université explique qu’il y aura un mécanisme pour contrôler l’identité et vérifier le travail.

Après le premier cours d’électronique, l’université a prévu de proposer des cours dans des domaines comme la biologie, les maths et la physique.

Le doyen du MIT, Rafael Reif, dit que l’université veut profiter de cette expérience pour déterminer ce qui peut être effectivement diffusé par des cours en ligne et ce qui nécessite une indispensable interaction en face-à-face avec l’équipe pédagogique.

Le professeur Reif, parlant depuis Boston, dit que ce type de formation pourrait aussi être extrêment intéressant pour la formation continue et tout au long de la vie de la population adulte active.

« Il est tout à fait possible que les employeurs souhaitent en savoir plus sur cette offre de cours », dit-il. Mais le projet d’accès libre devra aussi répondre aux questions tournant autour de la relation entre les universités traditionnelles et les cours en ligne - particulièrement quand les étudiants dans les meilleures universités américaines payent plus de $50,000 par an (NdT: environ 37 500€). Le MIT fait évidemment une distinction entre le diplôme obtenu par les étudiants en ligne et ceux ayant suivi l’intégralité du diplôme à l’université. Il va également rendre le support MITx accessible à ses propres étudiants.

L’université explique qu’elle a « alloué plusieurs millions de dollars » pour ce projet et se tournera vers le mécénat pour un éventuel financement futur. Mais l’université, célèbre pour ses sciences et sa recherche en haute technologie, a son propre fonds de dotation qui pèse actuellement environ 8.5 milliars de dollars (NdT: environ 6.4 milliards d’euro).

Le MIT, qui se trouve dans le peloton de tête des classements internationaux, explique qu’il ne peut enseigner qu’à une infime partie des élèves qui souhaitent étudier dans cette université. Le développement en parallèle d’un service de cours en ligne est une façon d’élargir le groupe d’étudiants internationaux.

Un nombre croissant d’universités proposent des cours et ressources en ligne. Le service iTunes U, qui est la version académique de iTunes, propose plus de 500 000 cours disponibles en libre téléchargement. L’Open University et Stanford ont eu plus de 40 millions de téléchargements.

Notes

[1] Crédit photo : David Wiley (Creative Commons By)

Vus : 1577
Publié par Framablog : 672