Menu principal

Statut de la page

Every Day Is A Brand New Place

C’est peu ou prou le discours tenu par un vagabond à Donald Draper dans la première saison de Mad Men. C’est son mantra. Cette rencontre changea à jamais la vie de ce petit garçon même s’il ne s’en souvint que bien plus tard, lorsqu’il voulut à nouveau fuir une vie qui lui réussit mais dans laquelle il ne se sentirait plus jamais à sa place. Deux semaines pour tout quitter 14 février 2013, entretien d’embauche dans les bureaux de la BBC à Londres. Confirmation dans l’après-midi. Cette Valentine pour laquelle je consentais volontiers à tout quitter. Et en peu de temps : déménagement le 1er mars, démarrage à W12 le 4 mars. En revenant [...]
Lire la suite
Vus : 375
Publié par Oncle Tom : 56

Premier Mozilla Doc Sprint

Je me suis laissé embarquer dans un Mozilla Doc Sprint par David Bruant. C'était un samedi, pluvieux de surcroît. Une motivation liée à l'apprentissage et à la découverte de la contribution. C'est quoi contribuer ? Il faut être qui pour contribuer ? Et savoir quoi, surtout. Documenter c'est pas sexy À observer la réaction des gens qui se voyaient présenter l'évènement, clairement, ça ne les attirait pas. Je ne sais pas encore si c'est lié à notre [...]
Lire la suite
Vus : 369
Publié par Oncle Tom : 56

2013 sera Vérité

L’année débute tout juste. La fatigue du réveillon n’éclipse pas l’envie de prendre la plume pour dresser un bilan et orienter le regard vers l’avenir, vers demain. Il se sera passé beaucoup de choses en 2012. Beaucoup de joie. Beaucoup d’énergie. Beaucoup de souffrance aussi, les dernières semaines. 2013 sera vérité : la révolution extérieure, la consolidation et le collectif. La désillusion Dijiwan L’épicentre de la souffrance se révèle lorsque le premier chèque de salaire émis par la société Dijiwan se retrouve impayé. On est alors au mois de juillet 2012. Interlude historique : Dijiwan SAS est [...]
Lire la suite
Vus : 524
Publié par Oncle Tom : 56

Conférences Web : signification et importance de la curation

La conférence DotJS s’est déroulée le vendredi 30 novembre au théâtre des variétés à Paris. L’occasion de se retrouver avec la team invincible : David Bruant, Guillaume Marty et Nicolas Chambrier ! Les différents retours publiés à propos de DotJS évoquent un « trop technique » mais surtout un « pas assez technique » font écho à mes  [...]
Lire la suite
Vus : 401
Publié par Oncle Tom : 56

BordeauxJS

Sud Web 2012 : une discussion autour d'un bon poulet à Toulouse avec Frank et compagnie. Je réalise qu'il n'est pas si compliqué que ça d'organiser des évènements, et que la seule transmission de bonne humeur suffit à motiver les foules. Ça, et la simplicité d'organisation … genre moins y'en a, mieux ça fonctionne. AperoWeb Bordeaux Ça conduit au premier AperoWeb Bordeaux (le seul jusqu'à présent) et depuis, vacances, reprise et tout un tas de choses qui occupent l'esprit. On m'a souvent demandé "mais quand [...]
Lire la suite
Vus : 402
Publié par Oncle Tom : 56

Paris Web 2012 : la remise en question

Quels que soient les sujets, quels que soient les orateurs, on pourra dire que me rendre à Paris Web chaque année aura contribué à influencer ma vie. Le trajet retour dans un train surpeuplé est propice à l’écriture et à la concentration. Ma conférence Je parle de moi en preum's, comme ça si la suite vous ennuie, je me serais au moins fait mousser ;-) 7ème édition de Paris Web. 5ème fois que je m’y rends. 5ème fois que j’y suis orateur. J’alterne entre technique et pratique. Cette année j’ai décidé de me focaliser sur le Readme Driven Development. [slideshare [...]
Lire la suite
Vus : 567
Publié par Oncle Tom : 56

Anatomie d'un sauvetage en montagnes islandaises

Voyager est un excellent moyen de prendre du recul, de sortir la tête du quotidien, de son nombril. Ce nombril concerne aussi bien son propre lieu de vie, que son entreprise, sa ville ou encore son pays. Une journée ordinaire, une randonnée en montagne, des paysages gigantesques. L'épicentre Faire ce que l'on sait faire le mieux : marcher. Faire ce que l'homme sait faire le mieux : appréhender le flou et l'inconnu ; en l'occurrence, le sol imparfait. Selon les endroits, le sol est tantôt recouvert de mousses épaisses imbibées d'eau (sensation de marcher sur des éponges gorgées de ce liquide), tantôt arride, tantôt bombé par des amas de végétations. On n'a pas le choix, on marche. Coordonner les yeux et les mouvements à la recherche de la sortie, du chemin du retour et des piquets du sentier y [...]
Lire la suite
Vus : 423
Publié par Oncle Tom : 56

Notre dernier été

Ce billait s'intitulait initialement Passion et responsabilité. Facebook a ce côté formidable de permettre à des gens de s'interconnecter, des gens qui se ressemblent ou aspirent à des idéaux similaires. Facebook ne fait rien. Ce sont les gens qui font. Et donc de dénicher un blog espagnol d'une réalité et d'un pragmatisme implacable : El Ultimo Verano. Il y a 7 mois, j'écrivais un billet/aveu public d'une année enrichissante en dépit de la considérer comme un échec. Je n'y voyais pas ma dernière année, pas plus que mon dernier été. C'était mieux qu'une rémission : une [...]
Lire la suite
Vus : 511
Publié par Oncle Tom : 56

2011 : l'année du #fail personnel

Après un éclat de rire, détendu, je lâche à un ami "on s'est bien vautré cette année quand même". Cette réflexion m'est venue lors d'une soirée, alors que j'observais l'apparente tranquilité des convives. Cet ami me répond : "tu sais, c'est le cas de tout le monde dans cette pièce". Et de continuer à savourer de plus belle les discussions et autres flacons présents sur la table de banquet. Paradoxe Ce discours a de quoi étonner, surtout pour les personnes m'ayant physiquement fréquenté ces derniers temps. Pourtant cette [...]
Lire la suite
Vus : 606
Publié par Oncle Tom : 56

Paris Web 2011 : transversalité

Une année s'est déjà écoulée depuis Paris Web 2010. À mon retour de cette précédente édition, je l'avais même qualifiée d'âge de raison. Petit à petit, année après année, les conférences Paris Web en sont arrivées à 2 sessions simultanées, 500 inscrits, 60 orateurs, de la traduction en langue des signes française et même de la vélotypie pour une retranscription écrite en direct. Pour ma part, c'est la quatrième année consécutive où je m'y rends … et où on accepte de me voir [...]
Lire la suite
Vus : 499
Publié par Oncle Tom : 56
Powered by BilboPlanet