Menu principal

Statut de la page

Intégration d’un poste GNU/Linux dans un domaine Windows

Il y a quelques années, j’avais administré un petit parc de 100 postes dans une PME industrielle. Pour être tranquille avec les virus, ne plus avoir à ré-installer 1 à 2 postes Windows par mois et ne plus avoir la moitié des fichiers vérolés par des vers dans les dossiers partagés en réseau, j’avais remplacé 80% des postes Windows par des postes GNU/Linux. C’était facile, tous ces postes utilisaient Mozilla Firefox, Mozilla Thunderbird, LibreOffice et se connectaient à un serveur Windows TSE pour accéder aux logiciels de gestion. Rien d’autre de particulier. Par précaution, j’avais ré-installé tous les postes Windows restants : CAO, anciennes applications DOS/Windows sans contrat de support [...]
Lire la suite
Vus : 244
Publié par NumOpen : 14

Perte du réseau filaire lors de l’upgrade 16.xx vers 17.04 d’Ubuntu

Lors de l’uprgrade d’Ubuntu vers le 17.04, au redémarrage, la connexion réseau filaire a été perdue. Ceci m’est arrivé sur deux PC successivement et n’ayant trouvé la solution qu’en anglais, je la partage en français. Je précise que les deux PC en question ont des histoires très différentes et des âges très différents. Dans un terminal tapez la commande suivante : sudo gedit /usr/lib/NetworkManager/conf.d/10-globally-managed-devices.conf Dans le fichier, changez la seconde ligne : [keyfile] unmanaged-devices=*,except:type:wifi,except:type:wwan en : [keyfile] unmanaged-devices=*,except:type:ethernet,except:type:wifi,except:type:wwan Puis lancez la commande : sudo service network-manager [...]
Lire la suite
Vus : 315
Publié par Boutor : 55

Extensions autour du réseau

Voici une courte liste d’extensions permettant d’afficher des informations ou de mieux gérer votre réseau. Disconnect Wifi Ajoute une option dans le menu système permettant de se déconnecter du Wi-Fi. En cas de déconnexion, affiche une option pour se reconnecter. IP Finder  [...]
Lire la suite
Vus : 391
Publié par Okki : 211

Plus de CHATONS, plus de confiance en Mastodon

Les CHATONS vous proposent de nouvelles portes d’entrée de confiance vers Mastodon, le clone de Twitter libre et fédéré. Mais avant de vous les annoncer : penchons-nous sur une question simple : ça veut dire quoi, « libre et fédéré » ? Faire du Twitter aussi libre que l’email Première grosse différence entre Twitter et Mastodon : Mastodon est un logiciel libre. Ce qui veut dire qu’il respecte nos libertés individuelles (contrairement à Twitter). Que l’on peut en lire le code source, la « recette de cuisine » (celle de Twitter, elle, est cachée dans un coffre-fort légal). Donc que l’on peut savoir s’il y a une porte dérobée dans le service, ou que l’on peut repérer et réparer une faille (impossible de savoir ou de [...]
Lire la suite
Vus : 265
Publié par Framablog : 861

Les CHATONS s’attaquent à l’oiseau Twitter grâce à Mastodon

Mastodon, le clone libre et décentralisé de Twitter, accueille des dizaines de milliers de nouveaux membres chaque jour. Notre réponse se devait d’être collective. Un vent de liberté qui fait du bien ! Résumons les épisodes précédents : Twitter est un réseau social centralisé, les données que vous lui confiez appartiennent à (et vont sur les serveurs de) l’entreprise du même nom. On y « tweete » publiquement de courts messages de 140 caractères (avec photos, liens, etc.) pour partager de brèves nouvelles, impressions, etc. C’est souvent le lieu de l’info rapide, des échanges évanescents et des actualités brûlantes. Or depuis plusieurs mois, Twitter se « Facebookise » de plus en plus : la plate-forme  [...]
Lire la suite
Vus : 295
Publié par Framablog : 861

Le transit, c’est important 🙂

Non, nous n’allons vous parler de fibres (quoique). C’est du transit d’Internet que nous allons parler. Ou plutôt, nous allons laisser Stéphane Bortzmeyer en parler. Son article nous a séduits, aussi bien par la thématique abordée (on ne se refait pas, quand les GAFAM menacent l’avenir d’Internet, on aime bien que ce soit dit 😃) que par son aspect didactique, truffé d’hyperliens permettant à tout un chacun de le comprendre. Nous le reproduisons ici, avec son aimable permission et celle de la licence (libre, bien sûr) de l’article, la GFDL et avec quelques photos en plus (dont un chaton, je viens de dire qu’on ne se refaisait pas 😁). Stéphane Bortzmeyer est bien connu du milieu [...]
Lire la suite
Vus : 459
Publié par Framablog : 861

Wifi à la demande avec le vénérable Linksys WRT54G

Dans le cadre de mon travail, il m'a été demandé de mettre en place pour un centre d'animation un petit réseau wifi afin que les adhérents puissent se connecter à Internet : deux ordinateurs fixe sous Debian et un point d'accès Wifi. J'ai donc recyclé une vieille unité centrale pour en faire un petit routeur proxy filtrant avec ipfire et un vénérable Linksys WRT54G qui traînait. Les postes sous Debian sont en accès libre toute la journée mais les animateurs voulaient que le wifi soit activé certains jours de 14h à 18h et éventuellement à la demande. Le WRT54G sert à la fois de switch réseau et de point d'accès Wifi. Bien entendu il y a OpenWRT d'installé dessus avec le [...]
Lire la suite
Vus : 338
Publié par ephase : 45

vnstat sur Raspberry Pi pour surveiller le trafic réseau

Nous allons voir ici comment installer vnstat pour surveiller le trafic réseau et afficher une petite page de synthèse sur l'utilisation du trafic. Cela peut-être utile par exemple pour mesurer le trafic traversant une passerelle Raspberry Pi construite tel que raconté ici. vnstat en ligne de commande Tout commence avec (e.g. sous Raspbian Jessie) : apt install vnstat vnstati Demandons alors à vnstat de créer une base de données du trafic pour l'interface que l'on veut surveiller : vnstat -i eth0 -u Désormais, un appel à la commande vnstat affiche en ligne de commande une synthèse sur le trafic réseau : vnstat -u #Mise à jour des informations vnstat #Affichage de la synthèse Database updated: Sat Jun [...]
Lire la suite
Vus : 731
Publié par Pierre-Alain Bandinelli : 111

Un Raspberry Pi en passerelle IPv4, pour surveiller des flux réseaux par exemple

Nous allons voir dans ce billet comment paramétrer un Rasperry Pi pour qu'il joue le rôle de passerelle IPv4. Attention, avec son interface ethernet 100 Mbps et sa puissance limitée, il est évident que le montage présenté ici peut convenir dans un environnement domestique mais sans doute pas au-delà. Matériel Prenons donc un Raspberry Bi (muni de Raspbian Jessie) et munissons-le d'un port ethernet USB. Le Pi dispose alors de 2 interfaces ethernet eth0 et eth1 : Il n'est pas obligatoire d'avoir deux interfaces réseaux mais cela est plus commode et permet un suivi plus fin du trafic (avec une seule interface, tout ce qui rentre ressort par la même interface et il est dès lors plus délicat de comparer flux entrants et flux sortants puisqu'ils s'annulent au niveau de [...]
Lire la suite
Vus : 681
Publié par Pierre-Alain Bandinelli : 111

IP statique sur Raspbian Jessie : DHCPCD fait la loi !

Sur Raspbian Jessie, le système n'obéit pas au classique /etc/network/interfaces quand il s'agit de paramétrer le réseau ! Inutile donc de vous escrimer (comme moi) à modifier les paramétrages de ce fichier pour basculer vers une adresse statique au lieu du DHCP par défaut !

En effet, sur Raspbian Jessie, le réseau est paramétré par le service DHCPCD. C'est donc à son niveau qu'il faut agir.

Ainsi, pour attribuer une IP fixe au Pi, ouvrons le fichier /etc/dhcpcd.conf et ajoutons ces lignes à la fin du fichier :

interface eth0
static ip_address=192.168.1.234/24
static routers=192.168.1.1
static domain_name_servers=192.168.1.1
Vus : 452
Publié par Pierre-Alain Bandinelli : 111
Powered by BilboPlanet