Chakra Linux, KDE What else ?

Chakra Linux, une distribution linux basé sur ArchLinux qui ne jure que par KDE. On a ici une distribution qui souhaite rendre accessible Arch. Autant vous dire que de ce côté elle remplit sa mission. Elle est légère, réactive et pourtant elle est bâtie avec et autour de KDE.

L’autre jour, j’ai vu la news sur QuebecOS,  sortie d’une RC pour le LiveCD, je connaissais un peu la distribution pour l’avoir testé rapidement un jour. Cependant, l’installeur m’avait lâché. J’ai donc réitéré l’expérience en croisant les doigts. C’est la partie la plus intéressante de cette distribution. L’installeur est vraiment bien pensé et simple.

L’installation (~20minutes)

Bon je ne rentre pas dans les détails, c’est assez similaire à tout ce qui se fait ailleurs. Très proche de ce qui se fait chez Ubuntu aussi. Ici je préfère vous montrer quelques fiches que je trouve plutôt intéressante, car elles mettent en avant des alternatives. Ici un software que j’ai découvert par hasard.

Encore une fois on change des standards, non pas Firefox, Chrome, Konqueror (ou peut être Midori) mais, Rekong. Ce n’est pas le plus connu.

Revenons à nos moutons, l’installation n’est pas plus complexe que celle d’une Ubuntu (comme je l’ai dit plus haut elle y ressemble beaucoup) à la différence près que le partitionnement des disques est assez peu pratique. Avec un minimum d’expérience ou de persévérance on y arrive sans aucun problème.

Un autre problème, si vous ne faites pas un partitionnement « propre » l’installeur vous lâche en cours de route. Minimum faites un / et un /home.

Une fois l’OS installé

Si on laisse l’installation de Grub automatique, on risque d’avoir comme moi la mauvaise surprise d’avoir un boot automatique. Alors bien sûr ce n’est pas trop grave mais, quand même. Ensuite on retrouve un beau boot comme pour une Slackware sans Tux….

Une fois arrivé à KDM on remarquera un artwork soigné, même bien trop surchargé à mon gout. Puis chez moi KDE comme vous pouvez le constater s’est suicidé.

En fait pas vraiment, le menu est bien à sa place. Cliquez en bas à gauche et il apparait. Sinon au pire comme le ALT+F2 est out, on passe en tty.

J’ai donc lancé un pacman –Syu, j’ai pu faire beaucoup de MAJ. Seulement ça n’a pas aidé KDE à fonctionner mieux, au contraire. Je suis passé par tty, j’ai tenté d’y mettre les addons de Virtualbox : un échec.

À retenir sur Chakra

La VM plante, ok c’est un fait. Quoiqu’il en soit cette distribution dérivée (fork ?) d’Archlinux est plutôt convaincante. Pourquoi ?

Je ne sais pas si vous avez déjà installé une Arch, c’est plutôt sympa à faire et long mais, ce n’est pas accessible (bien que lire le wiki suffise). Ici on a une distribution qui propose un installeur simpliste, quelques logiciels (planté chez moi) graphique, et un KDE. Bref elle propose rapidement un OS accessible avec un desktop on ne peut plus simple. Elle propose ensuite la puissance (et les faiblesses d’Arch)

Autre outil de comparaison, j’ai mis une Kubuntu dans la même VM après… On a l’impression de rouler sans roues, autant Chakra en VM ne rame pas du tout, autant Kubuntu OMG.

Site officiel

Vus : 1721
Publié par Dhoko : 73