Inkscape – Dessinez un chapiteau vectoriel

Pour la réalisation d’une bande-annonce d’un festival de cirque et spectacles de rue j’ai réalisé une animation d’un chapiteau vectoriel qui tombe du ciel et se monte tout seul. Le chapiteau est dessiné avec Inkscape et j’ai utilisé une photo du site du festival comme fond. L’animation sera réalisée dans l’article suivant avec Synfig Studio, logiciel libre d’animation vectorielle.

Le résultat final et la photo utilisée comme modèle sont disponibles en fin d’article.

Cet article ainsi que le prochain ont été écrits pour être publiés dans la presse, mais finalement, ça ne sera pas le cas. Voici donc le premier en intégralité. Le seconde sera publié la semaine prochaine.

Étape 1 : inspirez-vous d’une photo

Même si le dessin vectoriel est très succinct je souhaite lui donner une touche de réalisme en utilisant les couleurs et la forme du chapiteau réellement présent sur le festival. Depuis Inkscape j’importe donc une photo. Les options d’importation n’ont aucune importance dans la mesure où nous ne conserverons pas la photo dans l’image vectorielle.

Pourquoi ne pas vectoriser le chapiteau depuis la photo ?

Même si la vectorisation d’image matricielle d’Inkscape peut donner de bons résultats, dans le cas qui nous intéresse, elle présente surtout des défauts :
* il faudrait commencer par détourer le chapiteau afin de retirer le décor ;
* la vectorisation produit beaucoup (trop) de nœuds et l’outil Chemin > Simplifier déforme considérablement le dessin ;
* plus il y a de nœuds, plus l’animation est complexe ;
* nous n’avons besoin que de formes géométriques simple.
Il est donc plus simple de dessiner le chapiteau par dessus la photo.

Étape 2 : les mâts

Deux simples rectangles feront l’affaire. Prenez l’outil Rectangle et tracez un rectangle haut et très fin.

Ouvrez la fenêtre Objet > Fond et contour pour affiner les couleurs. Tout d’abord, allez dans l’onglet Contour et supprimer la couleur de contour si celle-ci est définie (cliquez sur le bouton orné d’une croix, le premier à gauche).

Pour la couleur de fond vous pouvez utiliser l’outil Pipette et cliquer sur l’un des mâts dans la photo. Cependant, vu la finesse des mâts l’opération ne sera pas d’une grande précision. Vous pouvez simplement choisir un gris quelconque dans l’onglet Fond de la fenêtre Fond et contours, cela fera illusion.

Dupliquez ce premier mât (Édition > Dupliquer) et déplacez-le en maintenant la touche Ctrl enfoncée pour contraindre un mouvement parfaitement horizontal (notez que si vous déplacez la souris vers le haut ou le bas, le déplacement sera seulement vertical).

Étape 3 : groupez les éléments par thème

Cette étape n’est pas indispensable mais vous permettra de retrouver chaque « groupe » dans Synfig Studio plus rapidement. Ici nous avons un dessin relativement simple à animer ; lorsque le dessin se complexifie, vous avez intérêt à ranger !

La fonction Grouper d’Inkscape ne sert à rien car Synfig Studio n’utilise pas les groupes d’objets. Dans Synfig Studio, tous les éléments sont des calques ou des groupes de calques. En revanche, nous pouvons assembler les éléments (chemins) d’une même entité (le toit par exemple) dans un calque Inkscape.

Voici la correspondance entre les deux logiciels :

  • un chemin ou un objet dans Inkscape devient un calque dans Synfig Studio ;
  • un calque dans Inkscape devient un groupe de calques dans Synfig Studio.

Ouvrez la fenêtre des calques (Calque > Calques) et renommez l’unique calque en « Mâts ». Avant de passer au dessin des autres parties du chapiteau, créez déjà les calques « Coupole », « Toit » et « Entourage ».

Étape 4 : un rectangle pour la coupole

Placez-vous dans le calque « Coupole », soit via la fenêtre Calques soit via le menu déroulant présent dans la barre d’état, en bas d’Inkscape, juste à gauche des messages.

La coupole est un rectangle orienté à l’horizontale et dont les deux coins supérieurs sont arrondis.

Dessinez un premier rectangle d’une taille équivalente à celle de la coupole violette.

Étape 5 : choisir la couleur avec la pipette

Prenez la pipette (assurez-vous que le rectangle soit préalablement sélectionné, ce qui est le cas si vous n’avez pas cliqué ailleurs entre-temps) et cliquez dans une zone suffisamment représentative de la couleur globale de la coupole. Vous pouvez cliquer plusieurs fois tant que vous n’êtes pas satisfait du résultat.

Enfin, vous pouvez encore affiner la couleur dans la fenêtre Fond et contour, onglet Fond puis Aplat et enfin le modèle TSL (pour teinte, saturation et luminosité). Jouez en priorité sur le curseur de saturation (S), éventuellement sur celui de luminosité (L).

Étape 6 : affinez la forme de la coupole

Maintenant que la couleur du rectangle est fixée, dupliquez ce rectangle (Édition > Dupliquer) puis décalez-le vers le haut (avez la touche Ctrl pour un déplacement vertical) de sorte à ce que les deux rectangles se chevauchent encore pour moitié.

Reprenez l’outil Rectangle et assurez-vous que le rectangle du dessus est bien sélectionné. Déplacez la poignée ronde vers le bas pour arrondir les coins du rectangle jusqu’à obtenir la courbure désirée.

Les arrondis du haut doivent être visibles entièrement et ceux du bas totalement cachés par le premier rectangle. Vérifiez également l’absence de décalage horizontal entre les deux rectangles.

Une fois que tout est bon, sélectionnez les deux rectangles (clic sur l’un puis Maj + clic sur l’autre) et unissez-les (Chemin > Union). Le résultat est un chemin unique.

Étape 7 : les bâches de toit depuis la coupole

Placez-vous dans le calque « Toit ».

Les bâches de toit sont modelées à partir d’un rectangle déformé.

Le bord droit d’Inkscape présente un certain nombres d’icônes liées au magnétisme. Assurez-vous que sont cochées les fonctions :

  • Activer le magnétisme, premier bouton en partant du haut ;
  • Aimanter aux nœuds, chemins et poignées, septième bouton.

Prenez l’outil Rectangle et placez la souris sur le coin inférieur gauche de la coupole que vous avez dessinée. Vous devriez voir apparaître l’indication Poignée à point de rebroussement et sentir une attraction de la souris par le nœud de la coupole : c’est l’œuvre du magnétisme. Tracez le rectangle depuis ce point en partant vers la droite jusqu’à ressentir l’attraction du nœud inférieur droit de la coupole.

Nous venons de tracer un rectangle de même largeur que la coupole, sans utiliser de repère ni de grille (nous aurions pu).

Comme pour la coupole, utilisez la pipette pour colorer ce rectangle en prenant une couleur représentative des bâches de toit dans la photo. Prenez la couleur la plus neutre possible, ni trop ombrée, ni trop éclairée. Nous affinerons ces détails plus loin.

Étape 8 : déformez le rectangle du toit

Le rectangle tracé à l’étape précédente est un objet Rectangle et ses déformations sont limitées (il conserve ses propriétés de rectangle). Nous devons le transformer en chemin : Chemin > Objet en chemin. Ainsi nous pouvons déplacer chaque nœud indépendamment l’un de l’autre, appliquer une courbure à un segment.

Il nous faut maintenant écarter les deux nœuds du bas pour faire un trapèze (la forme géométrique et non l’instrument d’acrobatie).

Prenez l’outil Éditer les nœuds et les poignées de contrôle et cliquez sur le rectangle à déformer. Vous voyez apparaître les quatre nœuds. Nous allons maintenant activer une option de cet outil qui modifie son comportement lorsque plusieurs nœuds sont sélectionnés : dans la barre d’options (sous la barre de menus) vers la droite vous trouverez Affichez les poignées de transformations pour les nœuds sélectionnés (troisième bouton en partant de la droite). Important, une fois cochée cette option est active tant que vous ne la décochez pas, même lors de vos prochaines utilisation d’Inkscape.

Toujours avec l’outil Éditer les nœuds et les poignées de contrôle sélectionnez les deux nœuds du bas (clic sur l’un puis Maj + clic sur l’autre). Vous voyez apparaître des flèches de déformation sur les côtés. En pressant la touche Maj cliquez sur l’une de ces flèches et déplacez-la de manière à éloigner les nœuds l’un de l’autre.

La touche Maj force la déformation à s’effectuer depuis le centre des nœuds sélectionnés et non depuis le bord sur lequel vous tirez. Si vous constatez que vous tirez une poignée depuis le nœud où se trouve la souris (induisant une courbure) c’est que vous avez cliqué sur le nœud et non la flèche. Annulez (Ctrl + Z) et recommencez en visant plus juste.

Étape 9 : courbez le bas du toit

Pour finir nous allons donner une légère courbure au segment du bas pour simuler le fait que le chapiteau est vu en plongée (point de vue légèrement plus haut que le toit).

Toujours avec l’outil Éditer les nœuds et les poignées de contrôle cliquez au milieu du segment et déplacez la souris vers le bas. Cela a pour effet de courber le segment en ajoutant automatiquement les poignées de contrôle idoines aux nœuds des extrémités.

Étape 10 : découpez le toit en trois parties

Colorer un chemin (forme vectorielle de base) n’est pas aussi aisé qu’une image matricielle (photo par exemple). Cela peut être un aplat (une seule couleur), un dégradé de plusieurs couleurs, un motif (ou texture). Nous souhaitons que cette bâche de toit dispose de trois couleurs : celle de base au centre, une variante plus claire à gauche (le soleil est à gauche dans la photo qui servira de décor) et une variante plus foncée à droite. Le plus simple est de découper le chemin actuel en trois chemins qui porteront chacun une variante.

Prenez l’outil Tracer des courbes de Bézier et des segments de droites. L’idée est de tracer un premier segment qui coupe le toit au niveau du nœud inférieur gauche de la coupole et qui traverse le toit de manière oblique.

Cliquez pour placer un premier nœud sur la coupole, légèrement en haut à droite du nœud par lequel doit passer notre trait de coupe. Un fois le nœud posé relâchez le bouton de la souris avant de bouger cette dernière, sinon vous allez créer de la courbure. Or nous voulons des segments bien droits.

Déplacez votre souris de l’autre côté et placez-la de sorte que le trait vert qui apparaît passe à l’endroit que vous voulez coupez. Cliquez pour placer un deuxième nœud. Pressez Entrée pour terminer ce chemin.

Faites de même sur le côté droit mais en pressant Maj avant de poser le premier nœud. Ainsi ce second trait de coupe sera uni avec le premier dans un même chemin.

Sélectionnez le chemin de découpe et le chemin de la bâche de toit et faites une division (Chemin > Division). Votre bâche de toit est désormais découpée en trois morceaux.

Étape 11 : variez les couleurs

Afin de créer un effet de relief nous allons maintenant faire varier la teinte des deux pans de toit situés sur les bords (celui du centre reste inchangé), plus clair à gauche, plus foncé à droite.

Pour cela, sélectionnez le triangle de gauche et ouvrez la fenêtre Objet > Fond et contour. Assurez-vous d’être sur l’onglet Fond. Parmi les cinq modèles pour choisir une couleur sélectionnez TSL. Jouez sur la valeur de luminosité (L) pour éclaircir la couleur.

De même pour le triangle de droite pour assombrir la couleur.

Étape 12 : les bâches d’entourage

Placez-vous dans le calque « Entourage ». La technique est la même que pour le toit : nous allons commencer par un rectangle que l’on découpera ensuite en six morceaux pour accueillir différentes teintes de jaune.

  • tracez un rectangle dont les coins supérieurs sont collés aux coins inférieurs du toit ;
  • convertissez ce rectangle en un chemin (Chemin > Objet en chemin) ;
  • sélectionnez les deux coins inférieurs et éloignez-les légèrement comme sur la capture (en cliquant sur l’une des flèches et en pressant Maj pour étirer depuis le centre) ;
  • avec l’outil Édition des nœuds et des poignées de contrôle courbez légèrement le segment du bas (ne touchez pas à celui du haut, nous résoudrons l’éventuel problème de superposition à l’étape suivante) ;
  • avec la pipette capturez une couleur jaune relativement neutre depuis la photo ;
  • tracez cinq traits de découpe (en pressant Maj en début de chaque trait) dont un au centre ;
  • assurez-vous que ces cinq traits soient dans un unique chemin (si ce n’est pas le cas, sélectionnez tous les traits de découpe et unissez-les avec Chemin > Union) et faites une division entre le chemin jaune et le chemin de découpe (Chemin > Division) ;
  • éclaircissez les deux pans de gauche, assombrissez les deux pans de droite, les deux pan centraux conservant le jaune que vous avez défini.

La séparation centrale nous permettra d’ouvrir le chapiteau à l’animation.

Étape 13 : ordonnez les calques et leurs éléments

Important, pensez à supprimer la photo qui vous a servi à récupérer les couleurs et vous inspirer pour créer les formes, elle ne doit pas rester dans l’image finale.

Afin de régler les problèmes de superposition et de se faciliter le travail d’animation, nous allons vérifier l’ordre des calques et des chemins à l’intérieur de ces calques.

Commençons par la fenêtre des calques. De bas (arrière-plan) en haut (premier plan) vous devez avoir « Mâts », « Entourage », « Toit » et « Coupole » pour obtenir un rendu correct. Si ce n’est pas le cas, sélectionnez un calque puis utilisez les boutons ornés de flèches vers le haut ou vers le bas.

Pour les différents chemins à l’intérieur des calques, il n’y a pas de chevauchement. Mais il s’agit de fixer un ordre qui nous permettra de les retrouver plus facilement dans Synfig Studio.

La fenêtre Objet > Objets vous montre l’ordre de chaque élément ainsi que les calques.

Étape 14 : caler les mâts et l’entourage

Le bas des mâts doit arriver légèrement au dessus du bas des bâches d’entourage, mais caché par ces dernières. En effet, l’animation que nous allons réaliser va afficher le chapiteau progressivement. Il faut donc que les mâts soient bien placés avant d’être partiellement cachés.

Sélectionnez les deux mâts avec l’outil Sélectionnez et transformez les objets (l’outil de sélection de base). Redimmensionnez cet ensemble par la double flèche du milieu du bas pour approcher le bas des mâts au plus prêt du bas de l’entourage, sans laisser apparaître les mâts.

Étape 15 : ajustez la page au dessin

Par précaution vous devriez ajuster les dimensions de la page de sorte à ce quelle englobe parfaitement et uniquement le dessin que nous venons de réaliser.

Supprimez toute sélection puis allez dans le menu Fichier > Propriétés du document puis dans l’onglet Page > Dimensions personnalisées ouvrez Redimensionner la page au contenu et cliquez enfin sur Ajuster la page au dessin ou à la sélection.

Étape 16 : enregistrez, exportez

Bien sûr vous avez déjà enregistré votre travail à plusieurs reprises, donc renouvelez l’opération maintenant que le travail est fini. Le format à privilégier est le « SVG Inkscape », seul à même de retenir toutes les spécificités d’Inkscape (c’est ce que l’on appelle un format de travail).

Pour utiliser votre œuvre dans Synfig Studio, vous devez également l’exporter au format SIF. Dans la fenêtre Fichier > Enregistrer sous… choisissez « Animation Synfig (*.sif) » dans la liste déroulante des formats, juste au dessus du bouton Enregistrer.

Ressources

Vous pouvez soutenir mon travail via un don :

L’article Inkscape – Dessinez un chapiteau vectoriel est apparu en premier sur Formation logiciel libre.

Vus : 107
Publié par Dimitri Robert : 43