La Fondation GNOME recrute

On y croyait plus, mais ça y est. Suite au récent don d’un million de dollars, la fondation se donne enfin les moyens de ses ambitions. Il aura donc fallu attendre plus de vingt ans et l’arrivée d’un généreux mécène pour que la fondation se décide enfin à embaucher. Par contre, n’espérez pas tout de suite des développeurs pour améliorer un certain nombre d’applications qui en auraient bien besoin (Documents, Musique, Photos…), on y est pas encore.

Mais comme l’indique Neil McGovern, le directeur exécutif de la fondation, « Ces postes sont essentiels pour s’assurer que la fondation reste durable et que nous soyons en mesure de soutenir la communauté dans des domaines clés. J’espère que nous pourrons continuer à développer la fondation pour que non seulement ces postes puissent continuer d’être financés, mais également pour permettre d’autres embauches à l’avenir. »

Dans un premier temps, la fondation annonce quatre recrutements :

  • Un coordinateur du développement qui devra rechercher de nouveaux fonds, nouer des partenariats avec les entreprises, obtenir des subventions… pour assurer l’expansion du projet (typiquement le poste qui aurait du être embauché il y a plus de dix ans, histoire de ne pas avoir besoin d’attendre un don miraculeux).
  • Un coordinateur de programme qui sera en charge de la planification et de la coordination des programmes et activités.
  • Un DevOps / Administrateur système qui devra gérer les serveurs de la fondation (Flathub, GitLab, intégration continue, moteur de production…) et mettre en place de nouveaux services selon les besoins.
  • Un développeur GTK+ qui devra créer, développer et maintenir des composants de base du toolkit.

Il s’agit donc d’une bien bonne nouvelle, et on se prend déjà à rêver des futures annonces qui pourraient subvenir. Comme je l’ai déjà dit, j’adorerais qu’on ne compte plus uniquement sur les bénévoles pour le développement ou la partie visuelle (thème, icônes, fond d’écran dynamique…) et qu’il y ait des professionnels à plein temps sur certains projets qui en auraient bien besoin.

D’autant plus, et on a pu le constater avec l’embauche par Red Hat de Carlos Soriano en tant que mainteneur de Fichiers, d’avoir un développeur à plein temps sur un projet créé une certaine dynamique qui permet d’attirer de nombreux bénévoles (voir Contributors to Nautilus et Nautilus team grows), accélère le développement, apporte de nombreuses nouvelles idées et rend le projet incroyablement plus vivant.

Vus : 476
Publié par Okki : 229