Pourquoi je récupère mes données hébergées dans un SaaS (et pourquoi vous devriez faire de même)

Trop long à lire, pas le temps : afin d’être moins dépendant d’un service en ligne, il vous faut récupérer régulièrement vos données. Exemple avec MailChimp et le Courrier du hacker., la newsletter hebdomadaire francophone de l’actualité francophone du Logiciel Libre et Open Source.



Le contexte

Pour les habitués de ce blog, j’édite une newsletter chaque semaine nommée le Courrier du hacker.

Étant engagé dans beaucoup de projets, je n’ai pas pu mettre en place la solution technique nécessaire pour gérer l’envoi des e-mails et le stockage des archives de ces e-mails. Je passe donc par un service en ligne : Mailchimp.

Le problème

Le service d’envoi d’e-mails est en lui-même simple et fait le travail. Il fournit par contre un service « tiers » très intéressant, en rendant accessible un « historique » des newsletters envoyées, via un système d’archives.

Souhaitant rendre directement accessible au public les archives du Courrier du hacker, je me suis intéressé aux systèmes d’archives de ce service en ligne. Et s’il offre bien la possibilité d’accèder directement aux archives en question depuis un site lien web, le problème m’est apparu clairement :

Que se passe-t-il si ce service en ligne devient inaccessible ? Ou si demain un changement de leurs conditions d’utilisation m’interdit d’accéder à des semaines et des mois d’archives de ma newsletter ? On peut imaginer de nombreuses raisons à cela, complètement indépendantes de ma volonté.

L’enjeu

Je risquais donc de perdre brusquement l’intégralité des archives du Courrier du hacker. Pour cela j’ai décidé récemment de les intégrer au site du Courrier du hacker dans une nouvelle section archives.

La solution

N’étant pas sûr de mes droits sur le formatage des pages html des archives présentées par Mailchimp, j’ai choisi de ne récupérer que les titres et les liens et de (re)-construire moi-même les pages pour chacune des newsletters. Oui, ça représente un certain boulot, qui n’est d’ailleurs pas terminé.

D’un autre côté, la disponibilité de ce nouveau contenu m’a permis d’enrichir les comptes nouvellement crées sur les réseaux sociaux Mastodon et Twitter du Courrier du hacker afin de faire aussi ceux qui n’apprécient de le recevoir par e-mail.

Pour conclure

Réappropriation de mes contenus, ouverture de ce contenu au plus grand nombre, l’opération est du plus grand intérêt. Elle n’est toutefois pas si simple et extraire le contenu du service en ligne utilisé peut être long. C’est mon cas. Mais le jeu en vaut la chandelle pour mieux contrôler ses données, qui trouvent ainsi une seconde vie.

Me suivre sur les réseaux sociaux

N’hésitez pas à me suivre directement sur les différents sociaux pour suivre au jour le jour mes différentes projets dans le Logiciel Libre :

Vus : 425
Publié par Carl Chenet : 248