LinuxJobs.fr : le point après deux ans

Le 9 octobre 2015, il y a donc à peu près deux ans, LinuxJobs.fr, le site d’emploi de la communauté du Logiciel Libre et Open Source, était annoncé en fanfare sur LinuxFR. Qu’en est-il du projet deux ans après ? Ce billet vise à fournir les principales données concernant le projet.

Petit rappel, pourquoi LinuxJobs.fr ?

Étant un professionnel du Logiciel Libre, j’avais constaté que pour trouver des offres d’emploi répondant à mes critères de recherche, il était nécessaire le plus souvent que l’annonce présente une certaine sensibilité à l’écosystème du Logiciel Libre. Or, je trouvais rarement des indications de ce type dans les annonces que je consultais. Il était la plupart du temps impossible de savoir si cette société serait amicale envers le Logiciel Libre. Les offres de postes intéressants existent bien sûr, mais sont très clairesemés et donc difficiles à dénicher. De plus pour les jeunes diplômés sans réseau d’entraide déjà constitué, les pièges sont nombreux.

Mieux vaut choisir soi-même les technos avec lesquelles on veut travailler… plutôt que de laisser les autres décider pour vous

Les logiciels libres offrent très souvent des technologies innovantes et efficaces et donc massivement employées dans l’industrie IT, mais aussi de valeurs comme l’entraide et la mise en commun des connaissances. Le succès du Logiciel Libre et de l’Open Source est criant dans le monde informatique (même Microsoft s’y est mis) mais les valeurs que je recherchais n’apparaissaient pas dans les annonces d’emploi. En parlant de ce point autour de moi, je rencontrais de la part des autres membres de ces communautés une grande méfiance vis-à-vis des recruteurs et des annonces d’emploi. Il me semblait que je tenais là un besoin.

Lancement du projet

Pour lancer le projet, j’avais besoin d’un moteur de sites d’emploi, à même de présenter des annonces. Après une rapide étude des logiciels libres disponibles, j’optais pour Jobskee, un moteur de site d’emploi sous licence MIT développé par une programmeuse Elinore Tenorio. Je prenais contact avec elle et vérifiais que nous pouvions travailler ensemble pour apporter des améliorations au moteur du site dans l’avenir.

Quelques jours avant d’annoncer officiellement le lancement de LinuxJobs.fr au grand public, j’avais envoyé un e-mail à tous les recruteurs de mon carnet d’adresse et quelques-uns avaient posté des annonces. La pompe était amorcée. Pour la première version, j’optais pour un modèle de fonctionnement où les candidats entraient directement en contact avec les recruteurs. Simple et efficace. Je voulais à la fois confirmer l’existence du besoin et commencer à construire une communauté autour du site.

Le lancement a été un grand succès, les visiteurs ont afflué massivement. Je suivais fébrilement les statistiques minute à par minute. Après une première journée incroyable, le trafic était divisé par deux le lendemain, avant de devenir négligeable au bout d’une semaine, malgré la présence des flux RSS par catégorie et par ville et de la possibilité d’être alerté par e-mail des nouvelles annonces. Sans budget pour de la publicité, j’allais devoir recourir aux réseaux sociaux pour créer un lien plus régulier entre LinuxJobs.fr et ses utilisateurs.

La première communication de LinuxJobs.fr sur LinuxFR

La locomotive est lancée

Rendre public un nouveau projet, c’est se confronter aux remarques de son public. J’ai essayé d’y être de suite très attentif en priorisant bien sûr la correction des bugs (prioritaire) et les améliorations à apporter. Dans les premiers mois du projet, j’ai interrogé les premiers utilisateurs, écouté leurs remarques, pesé le pour et le contre, puis fait développer les fonctionnalités correspondantes. Le site a donc rapidement évolué, que ce soit au niveau de son utilisation par le public (côté frontend) ou en améliorant son moteur (côté backend). J’aime beaucoup l’image de la locomotive que l’on répare pendant qu’elle roule. Travailler sur un service en ligne nous place exactement dans cette situation.

 

Obligation de passer par le site pour poser sa candidature

Le changement majeur d’utilisation du site a eu lieu en début d’année 2017, quand l’obligation de poster une candidature via le site a été imposée en lieu et place de l’ancien modèle où le candidat et le recruteur entraient directement en contact via les coordonnées laissées sur l’annonce par le recruteur.

Les deux principales raisons ont été d’une part de réduire le spam reçu par les recruteurs et de fournir davantage de métriques aux recruteurs dans son espace personnel (nombre de vues d’une annonce et nombre de candidatures reçues principalement) afin de clairement faire comprendre à ce dernier l’intérêt pour lui d’utiliser LinuxJobs.fr plutôt que 26 autres sites d’emploi. Impossible sans lui signifier clairement la provenance des candidatures. Les informations à fournir côté candidats sont très légères et ne donne pas lieu à la création d’un compte. La base de données de LinuxJobs.fr a été déclarée à la CNIL.

Les réseaux sociaux

Twitter

Lors de l’annonce de lancement du project, j’avais annoncé la disponibilité du compte Twitter de LinuxJobs.fr. J’allais rapidement développer l’automatisation des publications et le rappel des offres existantes afin d’intéresser les Libristes présents sur Twitter à s’y abonner. La tâche était de longue haleine car il fallait à la fois faire grandir ce compte et développer des outils pour automatiser la tâche fastidieuse de « Community Manager », incompatible avec le temps que j’avais à accorder à ce projet.

Avec bientôt 1000 abonnés, Twitter a rapidement permis une bonne diffusion des offres et a contribué à rendre LinuxJobs.fr davantage visible peu de temps après la naissance du projet.

Diaspora*

En bon Libriste, j’avais des réticences importantes à l’utilisation de réseaux sociaux privateurs comme Twitter. Un mois après le lancement officiel, je cherchais toujours à augmenter la présence de LinuxJobs.fr sur les réseaux sociaux. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé à Diaspora* via le pod Framasphere offert par les amis de Framasoft, dont le public correspondait parfaitement au profil d’un nombre important de membres de la communauté du Logiciel Libre. J’ai donc créé le compte Diaspora* de LinuxJobs.fr.

Malheureusement à ce jour le public de Diaspora* n’a pas été conquis par les offres d’emploi présentées par LinuxJobs.fr, sûrement par ma faute mais je vois aussi un lien avec le manque d’une API qui ne m’a pas permis de développer un outil d’automatisation d’envoi de messages vers ce réseau, situation qui pourra toutefois évoluer.

Mastodon, le petit dernier

Le monde des réseaux sociaux est resté relativement stable pour ce qui touche au Logiciel Libre jusqu’à l’extraordinaire percée médiatique du nouveau réseau social décentralisé basé sur un logiciel libre : Mastodon, autour d’avril 2017. Après m’y être intéressé à titre personnel, je l’ai rapidement considéré comme une opportunité d’aller chercher les Libristes sur ce nouveau réseau. Le projet a donc sa propre instance linuxjobs.social avec son compte principal @linuxjobsfr et plusieurs autres comptes qui présentent aujourd’hui en cumulé près de 500 abonnés en quelques mois. Un début plutôt prometteur et un relais de croissance médiatique pour LinuxJobs.fr, donc.

 

Le modèle payant et les chiffres

Quelques chiffres côté recruteurs

Au bout de deux ans, 684 annonces ont été publiées via LinuxJobs.fr. En vérité le nombre est un peu plus grand car certains recruteurs effacent leurs annonces ou ferment leur compte, mais cela donne l’ordre de grandeur. 444 recruteurs ont actuellement un compte sur LinuxJobs.fr. Voici le nombre d’annonces en moyenne postées depuis le début de l’année 2017.

 

 

Les dépenses

Les frais ont donc augmenté régulièrement depuis deux ans, au fil des corrections de bugs et des nouvelles fonctionnalités, sachant que je n’ai absolument pas développé le site moi-même, mais plutôt des outils autour. Le développement du site a donc représenté le premier point de dépense. Il y a eu également des frais de graphisme (logos, boutons du site) et l’hébergement du serveur.

Les dépenses ont atteint environ un total de 6000€ (grosso modo, tout compris) en deux ans.

Afin d’essayer d’amortir cette somme et surtout de rendre le modèle pérenne en dégageant un peu d’argent afin que je puisse continuer et prendre le temps nécessaire pour faire évoluer le site correctement, le site est devenu payant pour les recruteurs en février 2017.

La totalité des revenus provient donc de la vente d’annonces aux entreprises, annonces affichées sur le site et relayées également sur les réseaux sociaux. Le pack comprenant une seule annonce est à 69€ TTC (le plus vendu, de loin). Les tarifs pour les packs suivants (5, 10 et 15 annonces) sont très  fortement dégressifs. Le tarif du premier pack a été revu deux fois à la hausse et reste encore bien en-dessous des prix pratiqués par la plupart des sites d’emploi.

Les revenus

Côté revenus, voici les chiffres depuis que LinuxJobs.fr est devenu payant en février 2017.

Soit un total d’environ 4600€ sur 10 mois, donc une moyenne de 460€ par mois, sachant que le mois d’août est un mois avec très peu d’activité traditionnellement dans le monde du recrutement.

Comment expliquer ces chiffers faibles par rapport au nombre d’annonces publiées ? C’est tout simple : il a fallu le temps de créer une communauté d’utilisateurs du site et pour se faire alimenter le site avec des annonces réelles, LinuxJobs.fr est donc resté très longtemps gratuit pour les recruteurs, un an et 4 mois sur un total de deux ans et deux mois d’existence.

Faire devenir payant le site a été également un processus progressif et long et certains anciens annonceurs bénéficient encore de la gratuité (ceux qui postent historiquement et encore aujourd’hui le plus). Leur nombre est donc maintenant très réduit mais cette situation n’a été atteinte que récemment, ce qui explique par exemple la différence entre les 4€ perçus en août (des tests de ma part) et le fait que 18 annonces aient été postées ce mois-ci. D’importantes remises ont été faites aux autres recruteurs qui ont moins posté en fréquence mais qui ont soutenu le projet depuis le début, ce qui est normal.

Près de 6000€ engagés, à peu près 4600€ de (re)gagnés, il reste encore un bout de chemin avant le point d’équilibre, sachant que dans le même temps de nouvelles fonctionnalités ont été commandées pour maintenir le site attractif, même si un investissement important en temps en milieu d’année a permis de dégager une croissance – pour l’instant – légèrement à la hausse sur la fin de l’année.

Conclusion (provisoire)

LinuxJobs.fr est ma première expérience de « side project » et j’apprends beaucoup chaque jour que j’y travaille. Travaillant à mon compte en tant qu’indépendant la journée, j’ai essayé de minimiser le  temps investi dans la technique en déléguant le principal développement à quequ’un de beaucoup plus capable que moi. Les parties stratégie et marketing sont aujourd’hui de loin les plus consommatrices en temps, même si j’ai automatisé la quasi-totalité des interactions avec les réseaux sociaux.

J’ai essayé beaucoup de pistes qui se sont révélées pour la majorité d’entre elles infructueuses. Heureusement au cours du temps LinuxJobs.fr a trouvé une formule qui plaît aux candidats et aux recruteurs et je vais continuer à explorer les différentes pistes possibles pour améliorer et faire connaître plus largement le service. La route est encore longue.

PS : un grand merci à Nicolas Loeillet alias @nicosomb de Wallabag.it qui m’a remotivé par l’exemple de son billet un an après, faisons le point sur wallabag.it à écrire celui que vous venez de lire.

Me suivre sur les réseaux sociaux

N’hésitez pas à me suivre directement sur les différents sociaux pour suivre au jour le jour mes différentes projets dans le Logiciel Libre dont LinuxJobs.fr :

Vus : 178
Publié par Carl Chenet : 234