Framagit est-il un outil réservé aux codeurs?

Bonjour,

J’utilise quotidiennement Framagit, que ce soit pour mes projets personnels mais également dans le cadre du collectif Emmabuntüs. Je rappelle que Framagit est une forge, c’est-à-dire une instance d’hébergement de code. Dieu sait combien j’apprécie cet outil notamment pour son interface très agréable même si je pense qu’un mode d’emploi détaillé et pédagogique pour les débutants ne serait pas du superflu.

Framagit sert donc à déposer du code. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec mon premier projet personnel. Or, il se trouve que dernièrement, je me suis mis en tête de reprendre un modeste roman de science-fiction inachevé, d’une centaine de pages, que j’avais rédigé il y a quelques années. Bon, il vaut ce qu’il vaut… Des écrivains en herbe, il y en a des milliers et mon but n’est pas d’être publié chez Gallimarre ou Grassouillet. Moi ce qui m’intéresse, c’est d’explorer les possibilités d’un outil issu de la culture libre. Bref, je me suis dit :

– Mais pourquoi ne déposerais-tu pas tes chapitres dans ta forge préférée?

Aussitôt dit, aussitôt fait, j’ai créé un nouveau projet intitulé le-message, ce qui correspond au titre de l’oeuvre et j’ai déposé les deux premiers chapitres. Je dois avouer que je suis très content d’avoir eu cette idée car même s’il ne s’agit pas de code, cela me permet de structurer mon travail de manière efficace et de garder une trace de toutes les modifications. Voici donc comment je procède (Je vous invite à cliquer sur les images ci-dessous).

  • J’ouvre une issue pour chaque chapitre que je dépose.

Bildschirmfoto-6

  • Dans l’issue, je renseigne précisément chaque modification que j’effectue et je n’oublie pas de mettre un lien vers le dépôt (repository), lien qui correspond à l’endroit où se trouve le fichier modifié. Je n’inclus jamais le fichier modifié en pièce-jointe dans un commentaire. Ça deviendrait vite un capharnaüm ingérable et je n’ai pas envie de foutre le bordel!

Bildschirmfoto-7

  • Dans le repository, je dépose le fichier .odt du chapitre qui correspond à l’issue. À chaque fois que j’effectue des modifications, je dépose le nouveau fichier qui vient remplacer la version précédente.

Bildschirmfoto-8

  •  Tout est archivé dans l’historique.

Bildschirmfoto-9

Peut-on rêver meilleur outil pour s’organiser proprement et ne rien perdre de son travail? Je n’en suis pas sûr. Je me demande si un auteur a déjà utilisé ou utilise actuellement Framagit pour rédiger un roman. Suis-je le premier? Quoi qu’il en soit, j’ai bien envie de tenter l’aventure!

Ce projet est public et sous licence CC-BY-SA.

Addendum

Suite aux commentaires qui me conseillaient d’utiliser le format markdown pour faire du versioning c’est-à dire visualiser les différences entre deux versions, j’ai eu envie d’essayer et je dois reconnaître que c’est très intéressant.

J’ai commencé par installer l’éditeur de texte Atom qui supporte le markdown et j’ai remplacé le fichier .odt du 1er chapitre par un fichier markdown. La mise en forme pour justifier le texte, n’a pas été des plus aisées mais au final, on peut visualiser les différences entre deux versions comme vous pouvez le voir sur la capture d’écran ci-dessous.

Il est tout à fait possible de transférer directement les fichiers dans le dépôt sans passer par le site framagit mais en utilisant seulement la console, grâce à des commandes telles que git addgit commit et git push mais si vous le voulez bien, ça fera l’objet d’un prochain article!

Bildschirmfoto-11

L’éditeur de texte Atom (avec à droite, la prévisualisation)

Bildschirmfoto-12


Vus : 279
Publié par Miamondo : 44