Remplacer avantageusement Shutter par HotShots

Fervent utilisateur de Shutter depuis de nombreuses années, je me suis retrouvé sans logiciel de capture d’écran il y a quelques mois. En effet, le projet n’ayant pas eu de maj depuis au moins 2 ans (cela a été fait récemment) et les bureaux et librairies graphiques ou pas évoluant durant ce laps de temps, il m’a été impossible de lancer le logiciel après une maj de Manjaro. Cela ne sentait pas bon pour l’avenir , vu que cette distribution en rolling-release est à la pointe des dernières versions en tout genre, que ce soit pour l’environnement ou bien pour les librairies. Bref, il fallait que je trouve une solution. Mon choix s’est alors porté sur HotShots, écrit en C++ et QT4 .

Hum HotShots. Est-ce que cela se mange ?

Traduit en 21 langues, Hotshots permet de réaliser des captures d’écrans dans différents formats et de leurs appliquer des modifications diverses, le plus facilement du monde.

Les caractéristiques principales de cet outil sont :

  • capturer tout l’écran, tous les écrans (si vous en avez plusieurs), une portion de l’écran, une fenêtre, une zone à main levée
  • exportation de l’image dans les formats png, tiff, tif, jpg, jpeg, gif, svg, pgm, ppm, ico, bmp, mng, pbm, svgz, xbm, xpm
  • définition du délai de la capture (pas ou selon votre choix)
  • définition de l’action à réaliser sur l’image capturée (sauvegarde automatique, sauvegarde de l’image à la demande de l’utilisateur, ouvrir directement l’éditeur, ne rien faire)
  • imprimer directement l’image que ce soit dans le logiciel ou bien dans l’éditeur
  • démarrer automatiquement ou non le logiciel au démarrage système
  • minimiser l’application dans le systray
  • application directe d’un filtre de type ombre portée simple, ombre portée avec bordures, opacité progressive, bords déchirés
  • mise à l’échelle de l’image
  • exportation automatique ou non de l’image vers un serveur FTP, un service d’hébergement d’images en ligne (FreeImageHosting.net, ImageShack.us, Imgur.com, CanardPC) ou bien sur votre disque dur avec ou pas de proxy

 

Comment l’installer ?

Comme d’habitude sous Linux, vous avez le choix pour installer et tester ce logiciel. Soit vous utilisez votre gestionnaire de paquets comme Octopi, Pacmac, Synaptic, Linux Mint Software Center, Ubuntu Software Center, …. , soit en ligne de commande.

Vu que pour Archlinux et dérivées dont Manjaro, le logiciel est disponible sur AUR, la ligne de commande sera :

yaourt -S hotshots

Si vous êtes sur Ubuntu et dérivés dont Linux Mint, la commande sera la suivante :

sudo apt-get install hotshots

 

Présentation rapide de l’interface

L’interface dispose de 3 zones principales.

Tout en haut, vous avez la barre d’outils qui permet un accès rapide aux principales fonctionnalités du logiciel, à savoir :

  • Quitter l’application
  • A propos de l’application elle-même (version, traductions, remerciements, actions faites pour cette version et les précédentes, licence, …)
  • Ouverture des préférences
  • Sauvegarder l’image (à la demande de l’utilisateur)
  • Télécharger l’image sur le web
  • Imprimer directement l’image
  • Copier vers le presse-papier
  • Ouvrir l’éditeur et annoter, modifier l’image
  • Capturer l’écran courant
  • Capturer tous les écrans
  • Capturer une fenêtre
  • Capturer une région
  • Capturer une région à main levée

Au centre se situe la deuxième zone, qui est en fait la zone d’affichage de l’image.

En bas, se trouve la troisième et dernière zone dans laquelle vous trouverez les paramètres principaux de l’image. Cette zone est elle-même découpée en deux parties. A gauche vous pouvez reprendre le même cliché (pratique quand vous capturer une région). Quant à celle de droite, vous pouvez définir le répertoire de sortie, le mode de capture, le délai de la capture, l’action à réaliser après la capture.

L’éditeur d’écran est quant à lui découpé en quatre zones.

On retrouve tout en haut la fameuse barre d’outils qui permet là aussi un accès rapide aux fonctions essentielles bien que celle-ci soit un peu plus étoffée en fonctionnalités que celle de l’interface principale. Nous retrouvons de gauche à droite :

  • Quitter l’éditeur
  • Ouvrir un fichier
  • Créer un nouveau document
  • Importer une image du presse papier
  • Sauvegarder l’édition actuelle
  • Sauvegarder sous l’édition actuelle
  • Copier vers le presse papier
  • Exporter l’image
  • Télécharger l’image sur le web
  • Imprimer l’image
  • Ajuster à la fenêtre
  • Réinitialiser l’échelle
  • Annuler la dernière action
  • Restaurer la dernière action
  • Ajouter un effet à l’image de fond
  • Retailler l’image de fond
  • Appliquer un alignement à un groupe d’images
  • Afficher/Cacher l’ombrage des éléments
  • Mettre les éléments sélectionnés au dessus
  • Mettre les éléments sélectionnés en haut
  • Mettre les éléments sélectionnés en dessous
  • Mettre les éléments sélectionnés en bas
  • Dupliquer l’élément courant
  • Effacer tous les éléments
  • Supprimer les éléments sélectionnés

Au centre, se trouve la seconde zone qui correspond à l’image ouverte.

A sa gauche, verticalement, nous retrouvons une autre barre d’outils fort intéressante. Celle-ci comporte des outils de dessin basiques qui sont les suivants:

  • Sélectionner
  • Écrire un texte
  • Tracer une ligne
  • Entourer
  • Tracer une polyligne
  • Tracer un polygone
  • Dessiner une courbe
  • Couper l’image de fond
  • Tracer un rectangle
  • Tracer une ellipse
  • Tracer une flèche
  • Tracer une balise
  • Mettre en évidence
  • Loupe
  • Ajouter une image
  • Mettre un flou
  • Décroître la taille de la police
  • Accroître la taille de la police
  • Réinitialiser les couleurs
  • Inverser les couleurs
  • Couleurs de premier et d’arrière plan
  • Une série de lignes de différentes tailles et styles

Enfin, la dernière zone interagit avec les deux derniers points de la précédente. D’un clic, vous modifier la couleur de celles-ci avec le choix que vous venez de sélectionner dans la quatrième zone.

Un dernier mot

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, HotShots est un outil qui vaut le détour et qui a sa place au sein de votre bureau. Certes, j’ai pu noter quelques désagréments mineurs différents selon la distribution utilisée avec toutefois le même environnement. Sur Manjaro, les icônes des actions réalisables dans le systray ne sont pas affichées contrairement à Linux Mint. A l’inverse, l’icône de l’application ne s’affiche nulle part que ce soit dans le menu ou bien quand l’application est ouverte sur Mint. Ce sont cependant des remarques mineurs, n’empêchant nullement l’utilisation journalière de l’application avec une efficacité redoutable.

Un dernier mot avant de finir cet article, concerne l’éditeur de capture d’écran. Cet outil est à lui seul une application entière de dessin. Toutefois, il répond efficacement à l’essentiel et même plus. Une documentation expliquant les diverses fonctionnalités de ces outils serait le bienvenue car certains sont un peu obscurs à l’usage.


Classé dans:Découverte, Logiciels, News, Planet-Libre Tagged: C++, Dessin, Hotshots, Image, Linux, Logiciels
Vus : 321
Publié par Cenwen : 90