L'e-mail n'a jamais été aussi important

En lisant les réactions enflammées des utilisateurs de OpenMailBox qui ont, à juste titre, l’impression d’avoir été pris pour des jambons, on réalise que cet e-mail, dont on annonce régulièrement la mort prochaine mais sans avoir de remplaçant, est encore plus important qu’auparavant.

Pour beaucoup de la nouvelle génération, c’est un moyen de communication dépassé et ils ont tendance à créer des e-mails en pagaille pour s’inscrire sur des sites mais pas spécialement pour communiquer. Cela change rapidement à l’approche de l’entrée dans le monde du travail et la nécessité d’avoir un e-mail stable, qui ne soit pas kikou48, afin d’envoyer des CV à des recruteurs.

L’adresse e-mail représente une identité par :

  • sa composition : utiliser le classique prenom.nom ou bien inventer un jeu de mot mnemotechnique avec son nom ou son prénom
  • le choix de son domaine : le choix d’un GAFAM (gmail, yahoo, outlook) ou un domaine à soi (qu’on vous fera souvent répéter car c’est rare)

Avec la généralisation de l’e-mail comme identifiant pour s’inscrire à n’importe quel site ou forum, la pérennité de l’e-mail est devenue vitale. Quelques années plus tôt, on envoyait un e-mail aux personnes de son carnet d’adresse avec sa nouvelle adresse et c’était bon. Aujourd’hui on est inscrit sur quantité de sites et un changement est long, pénible et peut tourner à la galère si vous n’avez plus accès à la boite de votre ancienne adresse.

Cela conforte l’idée de ne pas confier son e-mail à des fournisseurs (commerciaux ou associatifs) qui ne seront pas capables de garantir cette pérennité. Ca fait mal de l’écrire, mais il est aujourd’hui plus pérenne de confier son e-mail à un GAFAM qu’à une startup qui joue la carte de la protection de la vie privée et peut changer ses conditions de services ou déposer le bilan.

Néanmoins, ce n’est pas ce que je recommande car :

  • l’e-mail GAFAM est pérenne mais il n’est pas sécurisé. Clairement on échange un service contre sa vie privée qui sera scrutée et modélisée à des fins de profilage.
  • l’e-mail GAFAM peut être clôturé sur un malentendu et sans recours possible ; on a vu des précédents.

Avec la déclaration obligatoire des impôts sur le revenu en ligne à partir de 2018, la situation ne vas pas s’arranger. Une partie de la population (je pense aux seniors notamment mais pas seulement) qui n’est peut-être pas initiée à l’informatique va devoir déclarer en ligne et fournir un e-mail de contact qui sera son principal lien avec l’administration. Est-ce qu’on a prévu de former ces gens ? Est-ce qu’il y a un plan national de fournir un e-mail à la française, sécurisé, pérenne dans le temps ou bien va-t-on les donner en patûre aux GAFAM ?

C’est une question semi-ouverte, je ne suis pas très confiant de l’issue :-(

Aujourd’hui ceux qui protègent leur vie privée ont été sensibilisés au problème et ils ont une culture de base en informatique. Cela laisse encore du monde sur le bas-côté de la route.

Vus : 247
Publié par Yannic Arnoux : 137