Le projet Debian libère la nouvelle version de son célèbre OS

C’est hier dimanche que Debian a donné au monde la nouvelle version de son système d’exploitation universel. Nommée Stretch (toujours inspiré de Toys Story), son numéro de version est 9.0. Selon la même cinématique immuable, Jessie (Debian 8.0) passe désormais en Oldstable et Wheezy (Debian 7.0) les archives. Cependant, pour les particuliers et surtout les entreprises qui ne vont pas/souhaitent pas migrer tout de suite, il est important de rappeler que Debian maintient les versions en mode LTS pour tout ce qui a trait à la sécurité. Ainsi Wheezy voit son support actif jusqu’au 31 mai 2018, et Jessie jusqu’en avril 2020. Cela représente un support total  de 5 ans pour une version. Pour  Je vous invite à consulter les pages du projet LTS pour plus d’informations.

Cette nouvelle version de Debian est la première à sortir depuis que Ian Murdock, fondateur de la distribution, nous a quittés en décembre 2015. La sortie de Stretch lui est donc dédiée.

Voyons maintenant quelles sont les nouveautés contenues dans ce nouvel opus. Un changement plutôt important, à mes yeux au moins moins, est le passage de la version MySQL par défaut de Mysql vers MariaDB. Il s’agit là de continuer avec des logiciels 100% libres, ce que n’est plus MySQL depuis son passage dans le giron d’Oracle. Les systèmes ayant MySQL installé migreront automatiquement vers MariaDB durant la mise à jour. Icedove et Iceweasel font désormais place aux versions bien connues de tous Thunderbird et Firefox. Notons que ces deux paquets étaient présents dans l’archive Debian depuis plus de 10 ans et étaient des versions démarquées pour des histoires de logos non libres.

L’un des principaux intérêts des logiciels libres, est la possibilité pour quiconque de pourvoir inspecter le code. Si vérifier le code et le compiler ensuite représentent la meilleure façon de s’assurer qu’aucune faille ou code malicieux ne s’est introduit dans son binaire, comment être sûr que les binaires que nous installons depuis les dépôts proviennent bien de la bonne source et n’ont pas été modifiés en cours de build ? Avec Stretch 90% des paquets seront compilés à l’identique à l’octet près depuis les sources. Les versions futures de Debian inclueront des outils et des métadonnées permettant aux utilisateurs finaux de vérrifier que les paquets qu’ils souhaitent installer proviennent bien de la bonne source et surtout n’ont pas été malicieusement modifés en cours de route. Plus d’information sur le Reproducible Build project. Toujours au chapitre sécurité, il est important de noter que le serveur X ne tournera plus avec les privilèges « root » ce qui était le cas jusqu’ici et offrait donc une surface d’attaque supplémentaire. Enfin la nouvelle version plus moderne et donc plus sûre de GnuPG est désormais inclue dans Debian 9 ce qui apporte notamment le support des algorithmes « Elliptic Curve Cryptography »

Le support UEFI est également grandement amélioré et permet ainsi d’installer Debian sur une plateforme 32 Bits avec un kernel 64 Bits. Bien entendu la plupart des logiciels compris dans l’archive par défaut, montent en version pour offrir les derniers raffinements disponibles, et c’est ainsi plus de 51 000 paquets qui sont prêts à l’emploi dans les dépôts. Comme je l’ai mentionné dans l’introduction de cet article, on qualifie souvent Debian de système d’exploitation universel. Debian Stretch ne faillit pas à cette réputation et permet ainsi son installation sur dix architectures différentes allant des traditionnels amd64 et i386 à Sparc en passant par MIPS et ARM par exemple.

Voilà pour ce tour d’horizon. Comme à l’accoutumée, la migration de Jessie vers Stretch, s’effectue via apt de manière simple rapide et surtout en minimisant les temps d’indisponibilité. Pour télécharger cette nouvelle version et l’installer from scratch, rendez-vous sur le site du projet, où plusieurs solutions vous seront proposées pour télécharger et installer Stretch. Il est également possible de récupérer une image Live permettant de tester Stretch sans installer quoi que ce soit sur son ordinateur.

Enfin si vous souhaitez lire la release-note c’est par ici.

Vus : 201
Publié par Julien : 171