Debian 9 Stretch : fromage ET dessert !

Morceau de fromage à côté d'un dessert

Debian 9 Stretch vient de sortir, et, mine de rien : c'est une révolution.

Car en effet, à partir de cette version, vous n'aurez plus jamais à choisir entre stabilité et nouveauté !

Je m'explique.

Debian Sid/Unstable : les nouveautés

Personnellement j'utilise Debian Sid (alias Unstable), c'est à dire que ma distribution est constamment mise à jour des nouvelles versions logicielles : noyau (Linux), pilotes, environnement de bureau (GNOME dans mon cas), applications... Voilà le deal : en tant qu'utilisateur je bénéficie des dernières versions, tandis que les développeurs s'assurent ainsi que l'intégration des dernières versions ne casse rien en préparation de la prochaine version stable.

Parfois il peut donc y avoir des loupés et une mise à jour pourrait casser le système, nécessitant de mettre les mains dans le cambouis (en particulier si on commande la totalité des mises à jour sans regarder le menu auparavant... En fait il faut surtout vérifier les paquets dont la suppression est proposée).

Debian Stable : la stabilité (si, si)

Sur le PC de mes parents en revanche, j'ai installé Debian Stable : la distribution est en quelque sorte figée à sa sortie, et, sauf rare exception (comme Firefox ESR qui est mis à jour), elle ne recevra que des corrections de sécurité pendant sa durée de vie. En tant qu'utilisateurs mes parents bénéficient d'un système d'une stabilité à toute épreuve mais devront attendre la prochaine version Stable pour pouvoir profiter de toute nouveauté logicielle.

La troisième voie : Debian Stable avec Flatpak

C'est ici que la révolution a lieu.

Pour faire simple, Flatpak est une nouvelle façon de distribuer les applications qui ne modifie pas votre système. Vous pouvez ainsi installer la dernière version d'un logiciel (et parfois même sa version de développement) en parallèle de celle présente sur votre système. Ceci est possible parce que la version Flatpak vient avec son propre environnement d'exécution (runtime).

C'est-à-dire que vous allez dorénavant pouvoir choisir d'avoir un système d'une stabilité à toute épreuve (Debian Stable, figé avec sa version du noyau, de vos pilotes, de votre environnement de bureau...) auquel vous pourrez ajouter par exemple la dernière version de LibreOffice, de Pitivi et de Gimp (faites vos emplettes ici).

Seul inconvénient à signaler : les versions Flatpak des logiciels occupent un peu plus d'espace disque. Par exemple, sur ma Sid, j'ai installé le port de Firefox Nightly pour Wayland et la version de développement de Pitivi. Les deux logiciels et le runtime commun occupent en tout 2,3 Go. Ce que je ne pourrais pas me permettre sur mon netbook Dell Mini 9 datant de 2009 mais qui ne devrait généralement pas poser de problème.

À noter que pour la version Flatpak de vos logiciels, les données sont stockées de manière spécifique. Ne cherchez donc pas dans $HOME/.local/share, $HOME/.config, etc. comme le veut la spécification XDG Base Directory que Debian, parmi d'autres distributions, implémente.

Pour conclure, voici, à titre d'exemple, à quoi ressemble la commande de mise à jour de mon système :

sudo apt update && sudo apt upgrade && sudo apt autoremove && flatpak update org.mozilla.FirefoxNightlyWayland && flatpak --user update org.pitivi.Pitivi

Vus : 467
Publié par antistress : 155