Pelican : installer des thèmes et des commentaires Disqus

Alors vous allez me dire que vous n'avez pas vu passer d'article sur l'installation et la configuration de Pelican, et c'est normal puisque je n'ai pas encore écrit un tel article. Mais il se trouve que j'ai installé un système de commentaire Disqus sur ce blog et que j'ai préféré en faire un article tant que c'était encore frais. Dans la foulée, je me suis également occupé des thèmes, je vous ai mis cela dans la même fournée.

Note de version : Je suis sur une debian 8 et la version de pelican utilisée est la 3.4

Les thèmes

Installer et utiliser les thèmes pelican ce n'est pas très compliqué... quand on trouve la bonne info. Tout d'abord nous allons installer les thèmes Pelican sur le poste de travail à partir de github. Pour info, cela fait 320Mo. Avec la commande suivante les thèmes seront copiés dans votre répertoire utilisateur dans le sous-répertoire "pelican-themes" :

git clone --recursive https://github.com/getpelican/pelican-themes/ ~/pelican-themes/

Ensuite, vous allez vous balader sur le site PelicanTheme pour voir les thèmes en action. Une fois le thème voulu choisi, il vous faut éditer votre fichier de configuration pelicanconf.py afin d'y ajouter la variable THEME comme ceci :

THEME="/home/matou/pelican-themes/blueidea/"

Ici "blueidea" est le nom du thème choisi sur ce blog. Dans le répertoire défini ci-dessus doivent normalement se trouver deux répertoires : static et template. Je vous précise cela car certains thèmes sont parfois placés différement et vous aurez besoin de chercher un peu. Par exemple pour "alchemy" le chemin est en fait "alchemy/alchemy".

Une fois le thème choisi il vous faut regénérer le site et le tester :

make html
make devserver

La commande make devserver démarre un mini serveur web sur votre poste de travail afin que vous puisser consulter une version locale de votre site web via l'url http://localhost:8000/. Une fois satisfait vous pouvez arrêter le serveur et diffuser le site web (ici en ssh) avec la commande :

make stopserver
make ssh_upload

Les commentaires Disqus

Si le thème choisi sait gérer Disqus, alors cela sera extrèmement simple. Sinon, il vous faudra chercher ou changer de thème :) Je pourrais vous dire que je compte faire un article dessus, mais si le jour ou je me mets à faire mon propre thème je n'utilise déjà plus Disqus, vous allez attendre longtemps...

Alors pour Disqus il vous faut tout d'abord aller vous créer un compte sur leur site puis sélectionner la création de discussion pour un blog. Je ne vous ferai pas le service après-vente de Disqus, mais il faut bien que vous renseigniez le "WebSite Name" et le "WebSite URL". Pour le mien j'ai mis "matoublog" et mon url de base.

Une fois cela fait, il faut éditer le fichier pelcanconf.py et ajouter la variable suivante :

DISQUS_SITENAME = 'matoublog'

Remplacez bien évidemment "matoublog" par votre propre "WebSite Name". Après cela regénérez et republiez votre site pour vérifier le résultat. Et c'est tout.

Note : N'essayez pas de visualiser la partie commentaire localement avec un "make devserver" cela ne fonctionne pas.

Notes à propos de Disqus

Je n'apprécie pas les services en ligne dit "sociaux" car ils sont peu soucieux (c'est peu de le dire) de notre vie privée. Je fais donc une exception que j'espère très temporaire le temps de trouver une alternative communautaire.

J'avais dans un premier temps pensé aux frama-trucs, mais ils n'ont pas d'outil pour répondre à ce besoin. J'ai également regardé sur planet-libre voir s'il était possible de profiter des commentaires liés aux articles partagés... mais il n'y a pas de système de commentaire, juste de notation (poisson rouge inside). En voyant passer un de mes articles sur le journal du hacker j'ai vu qu'il y avait un système de commentaire, mais j'apprécierai avoir un système de commentaire pour l'ensemble de mes articles et pas uniquement sur ceux sélectionnés sur le journal ;)

Donc si vous avez connaissance d'un système de commentaire communautaire, ou bien d'une initiative qui va dans ce sens, n'hésitez-pas à commenter !

Vus : 100
Publié par Mathieu Ignacio : 6