Go fsck yourself !

Suite à mon dernier sauvetage de système de fichiers, j’ai un peu médité sur la question et me suis demandé si tout ça était vérifié régulièrement. Je me suis surtout souvenu que lorsque j’étais sous Ubuntu, il y a bien 4 ans, il y avait tous les 30 montages une vérification du système de fichiers qui tombait forcément mal, juste au moment où on avait besoin urgent du PC.

Mais plus de tout ça depuis de nombreuses années. Alors je fais mes petites recherches et m’aperçoit en faisant un :
$ sudo tune2fs -l /dev/sda1 (à adapter à la partition que l’on souhaite vérifier)
que j’avais certaines partitions montées plus de 1000 fois et jamais vérifiées depuis plus de 2 ans (date de la dernière installation du système).
Les paramètres mount count étaient à -1 (c’est le nombre maximal avant vérification, donc jamais) et check interval à 0 (temps entre chaque vérif, jamais aussi).

Ma première réaction a été de me dire que Debian laissait gérer ça par ses power users contrairement aux distributions user friendly qui prenaient soin de tout paramétrer au mieux pour leurs utilisateurs débutants. Que nenni, Ubuntu n’est plus pourvu de cette vérification non plus. Ma deuxième réaction a été de me dire que SytemD, dans sa toute puissance, avait pris en charge cette tâche ingrate. Pas plus, en creusant un peu, on se rend compte que Wheezy et Ubuntu 12.04 étaient déjà exemptés de vérification.

Quand on cherche pourquoi le fsck a été désactivé, on tombe surtout sur des tutos pour le désactiver mais aussi sur tous les wikis qui disent que ce n’est pas bien et qu’il vaut mieux qu’il y ait une vérification au moins tous les 50 montages. De temps en temps, on tombe sur un pékin qui se demande comme moi pourquoi c’est devenu comme ça... et je n’ai trouvé aucune réponse claire, mais surtout aucune explication officielle.

Un truc qui emmerdait tout le monde et qui devait surtout être fait au risque de devoir faire pénitence en se fouettant avec du câble RJ45 est disparu du jour au lendemain sur toutes les distributions sans aucune explication officielle (enfin si quelqu’un peut me l’apporter, je suis preneur) et tout va très bien madame la marquise. Mais de deux choses l’une : soit c’était inutile, soit on fait comme si tout va bien se passer.

Bon après, pas de quoi s’alarmer non plus, on voit au démarrage que les volumes montés sont clean et si la machine s’est éteinte à la sauvage (hard reboot, coupure de courant ou autre), on voit passer des lignes comme quoi le dernier arrêt ne s’est pas bien passé et que le ménage est en train d’être fait pour que tout soit d’aplomb.

Parmi les explications, on trouve en vrac : ça arrivait à un mauvais moment (d’ailleurs il y a eu un projet pour que ce soit fait à l’extinction plutôt qu’au démarrage), on ne vérifie plus que s’il y a eu un problème, un système de fichier journalisé n’a plus besoin d’être vérifié, ...

En général, ceux qui, comme moi, ont posé la question ont fait une vérification (elle est beaucoup plus rapide depuis ext4) et, dans le doute, remis les paramètres de vérification régulière de la manière suivante (tous les 50 montages ou 2 semaines) :
$ sudo tune2fs -c 50 -i 2w /dev/sdaX

Ainsi, au cours de mes recherches, j’ai trouvé que le fsck était originellement remplacé par un mot plus vulgaire quand le système était dans les choux et qu’il était de mise de dire "go fsck yourself" pour réparer. Chose que l’on a maintenant à faire soi-même si on veut vérifier que tout va bien.
Reste surtout à mettre à jour internet qui regorge de directives du passé.

Vus : 194
Publié par alterlibriste : 122