Une commande à retenir lorsqu'on se retrouve en qwerty

Encore un billet court (et oui cette semaine c’est 3 petits au lieu d’un grand, mais je fais ce que je veux) pour une autre astuce, comment faire lorsque l’on se retrouve en ligne de commande sous GNU/Linux avec un clavier paramétré en qwerty alors qu’on a un azerty ?

D’abord, un peu de contexte, en principe, lorsque l’on a fait une installation d’une distribution dans les règles de l’art, on a rentré la langue et le clavier et tout se passe bien. Ensuite, dans les paramètres des principaux environnements de bureau, il y a moyen de rajouter ou de supprimer des claviers. Mais lorsque l’on bricole sur des distributions en live et/ou avec un clavier Logitech K400 sur un raspberry, il n’est pas rare de se retrouver avec un clavier paramétré en qwerty et pour rentrer des lignes de commandes, même en ayant passé sa jeunesse avec des jeux en qwerty qui permet d’avoir une bonne idée de la disposition des touches, ce n’est pas bien pratique.

Alors à force de la rentrer, on finit par la connaître par cœur et j’invite tous ceux qui se retrouvent parfois dans le même cas à faire de même, car elle tient en une petite ligne :
setxkbmap fr
enfin, plutôt devrais-je dire en qwerty (pour que ce soit écrit comme ci-dessus) :
setxkb,qp fr

Et voilà !
Pour le temps de la session, il n’y a plus besoin de tâtonner pour trouver les > / * . et sans cesse se retrouver avec des "q" à la place des "a".
Interro écrite au prochain billet !

Vus : 823
Publié par alterlibriste : 140