L’open source n’est pas limité au logiciel

Cet article est une traduction de l’article « Open source is not limited to software » publié sur opensource.com par Ravindra Maurya. L’article étant intéressant, j’ai jugé utile de le traduire plutôt que d’en faire une simple synthèse… Ah oui, note importante, vu que c’est une traduction, le « je » ne renvoie pas vers moi mais vers l’auteur original (enfin ici oui mais après non, bref, vous m’aurez compris). J’ai également conservé tous les liens originaux (sauf ceux vers Wikipédia possédant une version française).

Galaxie

Ce que open source veut réellement dire

Après avoir passé du temps avec le modèle open source et exploré ses possibilités, je pense qu’il est nécessaire de redonner la définition du modèle. Les gens ramènent souvent l’open source au simple logiciel ou au « code source ».

La naissance du logiciel open source a commencé avec un simple processus de pensée : j’ai eu une idée et ai créé quelque chose à partir de ça. Maintenant, je veux partager ça (dans son intégralité) avec d’autres qui aimeraient l’utiliser. Je veux qu’ils aient la possibilité de le modifier, de l’améliorer, et de contribuer à leur gré.

Un catalyseur du mouvement open source est l’Internet. L’Internet est devenue, et reste, une plate-forme participative pour la collaboration. Ce modèle a créé un portail sans contraintes, des ressources disponibles, et une participation volontaire de gens à travers le monde.

La valeur du modèle open source

L’innovation sans contrainte. Si vous avez une idée et voulez la réaliser, vous n’avez pas besoin de beaucoup d’argent ou d’entreprise. Tout ce dont vous avez besoin est l’intention. Commencez par déclarer votre intention et approche, et ceux qui partagent votre idée ne tarderont pas à vous rejoindre. Ensuite, il est facile de voir que les débuts de pensées et d’idées sont souvent partagées par différentes personnes qui sont séparées par des kilomètres ou des océans. Quand on leur donne une plate-forme, ces personnes peuvent se rejoindre et réaliser des idées innovantes ensemble.

Crédibilité transparente. Après ce début, le logiciel open source prend de l’ampleur sur le terrain de l’intelligence (logiciel) qui fait que le travail peut être vu et scruté par n’importe qui pour découvrir et révéler des composants vulnérables ou malveillants. Cette opportunité d’effectuer une investigation microscopique n’importe quand est devenue un attribut unique et a immédiatement boosté la crédibilité du logiciel open source. Je suis un utilisateur de la technologie et un promoteur du logiciel open source (OSS). C’est mon travail de parler à propos du modèle open source dans le but de faciliter son adoption, de discuter de sa pertinence et de sa viabilité avec des considérations envers les besoins stratégiques et économiques de notre temps.

Quand j’ai commencé ma carrière, j’ai passé de nombreuses années à travailler avec des logiciels fermés et propriétaires. C’est alors que j’ai été pour la première fois introduit au logiciel open source. Au début, ça semblait rebelle, mais j’ai vite réalisé que c’était juste la partie visible de l’iceberg. Je pouvais sentir que c’était une idée révolutionnaire capable d’un changement de paradigme, représentant des sujets profonds : l’innovation durable, une collaboration plus large, et un partage de résultats intellectuels.

Définir l’open source comme du simple logiciel, c’est échouer à capter sa complète et vraie signification. L’open source n’est pas limité à la technologie logicielle, c’est une culture de partage du savoir et de collaboration, et ça s’applique également à tous les domaines.

L’open source, c’est conserver nos idées, pensées, perspectives, créativité, et savoir libres des contraintes socio-économiques et les rendre accessibles à tous. Ces principes fondateurs attisent l’innovation à un niveau sans précédent en délivrant des résultats de haute qualité à un prix peu élevé (comparé à la même chose faite derrière des portes fermées) et en créant un environnement sain pour la concurrence. À son tour, la poursuite continue de l’innovation est plus durable.

Voici quelques exemples de la façon dont le modèle open source est utilisé par certaines de nos communautés et organisations : Open Cola, la découverte de médicaments open source, contenu ouvert, savoir ouvert, open data, robots open source, OpenMoko, OpenCores, open design, et, bien sûr, le logiciel open source.

Le logiciel open source est peut-être la plus importante implémentation du modèle open source. Ça commence avec l’architecture de la participation, traverse le cycle entier de développement d’un logiciel et suit les principes fondateurs de l’accès sans contraintes à la source. Linux, avec sa communauté et ses processus vivants, est probablement l’exemple le plus cité de tout ça, suivi par de nombreux succès comme Tomcat, JBoss, Wikipédia, Eclipse, Firefox, OpenStack, Gluster, et Hadoop.

Contrôle décentralisé. Les amendements du logiciel open source peuvent être faits par les utilisateurs finaux, les membres de la communauté, ou les organismes de soutien commerciaux, immédiatement, sans besoin d’un groupe et processus séparé, fermé. Avec la pénétration croissante du logiciel dans les appareils du consommateur, les moyens d’entreprise, les structures militaires et gouvernementales, le pouvoir de cette capacité est apparent et distingué.

Un changement de paradigme

Le modèle open source a déjà déclenché un changement de paradigme. Il est en train de changer les modèles traditionnels utilisés pour travailler. L’open source propulse vers un contrôle décentralisé, une distribution du pouvoir, et une participation collaborative. Il est impératif de comprendre le plus large rôle du modèle open source pour recueillir ses bénéfices dans le futur.

Vus : 1305
Publié par Tasse de Café : 110