EuroBSDCon 2011 – Day 4 – Talks & finish

bsd2011logo

Dernier jour de l’EuroBSDCon 2011 … des “talks” ..

Capsicum

Hum … je dois avouer que je n’ai pas tout compris à la présentation du Dr Robert N. M. Watson ! Autant Kirk McKusick avait fait des efforts pour la prononciation, autant le Dr. Watson  n’en a pas vraiment fait ! J’ai rapidement été noyé sous un flux de données techniques, avec pas mal de concepts qui en plus m’échappait, tout ça dans un anglais ultra speed  !!!!

Pour résumé, Capsicum est en “bac à sable” (sandbox) permettant aux logiciels d’implémenter une stratégie de sécurité complexe … Mais à vrai dire, et pour être honnête, je n’ai pas tout saisi. Si certains sont plus avancés sur ce domaine, les commentaires sont bienvenus !!

Multiplicity of *BSD

Michael Dexter nous a présenter un état de l’art des solutions de virtualisation (au sens large du terme), de chroot à XEN, et en faisant un point précis sur BHyVe. Plus d’info sur http://multiplicity.bsd.lv/, avec tout plein de scripts et d’exemples…

Sendmail – History and Design

Une présentation sur l’historique du fiameux sendmail (que de nombreux admin réseau refusent d’attaquer, moi y compris !) Son créateur, Eric Allman, nous a donc retracé une histoire qui a commencé à Berkeley, AVANT la naissance d’INTERNET, au temps que les plus jeunes ne connaissent pas, au temps de l’ARPANET !

Une présentation riche en anecdotes, qui nous a permis de retracer en quelques dizaines de minutes un long cheminement menant de réseaux interconnectés mais non standardisés, au monde d’aujourd’hui. Eric Allman a également insisté sur le fait que sendmail a été la première entreprise privée “hybride”, basée sur un modèle Open Source : Sendmail Inc. a été crée bien après que le logiciel fut conçu.

Une présentation vivante, intéressante, avec un des pionniers de l’Internet.

Highly available storage for FreeBSD

HAST. Un port actuellement disponible sur FreeBSD, permettant la mise en cluster de solution de stockage. Une présentation nickel, avec en prime un réel effort de transparence sur les impacts en terme de performance.

L’objectif de HAST ? Permettre la duplication de données en “temps réel” sur deux serveurs FreeBSD ! Pour résumé, le serveur principal envoie au serveur secondaire les blocs à écrire (donc à un niveau inférieur à celui des filesystems) pour une réplication en live. D’après les tests effectués par Pawel Jakub Dawidek l’impact sur les performances serait minime.

L’exposé s’est terminé par une démonstration : un film est visionné via un partage NFS sur un serveur principal. On simule un arrêt du serveur principal, et automatiquement, le serveur secondaire prend le relais. L’interruption de la lecture du film aura duré moins d’une seconde.

 ZFS

Une présentation par Brooks Davis sur l’utilisation de ZFS dans l’entreprise Aerospace (le nom parle de lui même ). On peut imaginer les besoins de stockage d’une entreprise liée à l’aérospatiale, et en plus multi-sites ! Brooks Davis nous a donc présenté quelques pistes sur l’utilisation de ZFS dans un environnement BSD et Solaris.

Le résultat : une utilisation intelligente des possibilités offertes par ZFS, avec en vrac :

  • l’utilisation des fonctions d’exportation pour la diffusion des mises à jours *BSD
  • l’utilisation des snapshots pour la diffusion multi-site des espaces de stockages via SSH
  • le mirroring sur plusieurs 10aine de Teraoctets de données, avec plusieurs dizaines de disques
  • le caching via des disques performants (SSD, memory disk, ..)

Une présentation riche en idées sur les possibilités d’utilisation de ZFS dans des environnements haute-disponibilité et distribués !!

The final

En clôture de l’EuroBSDCon, le traditionnel workinprogress, avec une présentation des améliorations apportées depuis le dernier BSDCon, et les travaux en cours pour NetBSD et OpenBSD. ( FBI dans IpSec ?? vous avez dit FBI ?? )

Ma conclusion

L’EuroBSDCon 2011 était ma première BSDCon (pas facile quand on habite à 12 000 km de l’europe !).

Sur un plan professionnel, j’en ai retiré un tas d’idées d’implémentations de nouveaux services, de modifications de mes habitudes de travail, …. J’en ai également profité pour passer la certification BSDA, ce qui sera au minimum une fierté si je l’obtiens, et dans tous les cas une manière de promouvoir les systèmes BSD.

Sur un plan personnel, j’ai vraiment été impressionné par la qualité des orateurs, par le niveau de technicité abordé, par la qualité des projets présentés, par l’envergure de certains sponsors. Tout ceci me conforte dans l’idée que les systèmes BSD doivent leurs qualités à la fois à leur histoire issue des premiers systèmes UNIX, et à la passion dégagée par leurs contributeurs.

Sur un plan plus “fun”, il était également intéressant de noter la rivalité (voire parfois l’animosité ;-) ) régnant entre les différents BSD !

Vus : 1632
Publié par OsEr : 15